Le quartier Gare

Adresse

Quartier Gare
34000 Montpellier


Présentation

Le point de connexion de la ville de Montpellier

     Que vous soyez nouvel arrivant, visiteurs ou habitants de Montpellier, la gare Saint Roch est, ou sera, forcément un lieu que vous devrez côtoyer. Située à proximité de la place de la Comédie, la gare Saint-Roch est le point central de connexions des deux lignes de tramway de la ville de Montpellier, qui seront prochainement au nombre de trois, de certaines voies d'autobus, mais surtout du réseau ferroviaire régional et des grandes lignes. Elle accueillerait plus de neuf millions de voyageurs par an et est au cœur d'un projet de la Mairie de la ville nommé « Le Nouveau Saint-Roch ». Mis à part cette imposante bâtisse, le quartier Gare, qui s'étend derrière celle-ci, est assez méconnu de par sa position géographique et de par le fait qu'il ne soit pas piéton. Pourtant, vous y trouverez l'essentiel des services, tels que des alimentations générales, auto-écoles, banques, bijouteries, boucheries-charcuteries, boulangers-pâtissiers, coiffeurs, caves à vins, traiteurs. Mais aussi des magasins de produits d'encadrement, d'équipements pour la maison, de fleurs, de gravure, d'immobilier, d'informatique, de prêt-à-porter, et même un luthier. Si vous cherchez où vous restaurer, ou dans quel lieux passer une agréable soirée, vous trouverez dans le quartier Gare une diversité surprenante de restaurants ainsi que de multiples bars musicaux. Deux hôtels et un hammam y prennent également place.

 

      La Gare Saint-Roch, ou la gare de Montpellier Saint-Roch, point phare du quartier Gare, a été construite durant l'année 1844. La première gare de la ville de Montpellier était en fait située rue du Grand Saint-Jean et fut inaugurée en 1839. Elle était placée juste un peu plus à l'ouest, à seulement quelques mètres, de l'actuelle gare, de façon à permettre le développement du centre historique. C'est en 1840 qu'un nouvel emplacement est désigné pour la gare que vous verrez aujourd'hui, et qui s'appelait au départ la gare de Montpellier, tout simplement. La ligne Montpellier-Nîmes fut elle réalisée par l'ingénieur-chef Charles Didion durant l'année 1841. Ainsi, les deux gares cohabiteront de façon autonome jusque dans les années 50. La nouvelle assurait les transports des voyageurs, tandis que l'ancienne se chargeait de ceux des marchandises.

 

      Aujourd'hui, c'est un bâtiment remarquable que vous pourrez voir, avec sa belle façade néo-classique et ses colonnades grecques. La gare fut agrandie un peu plus tard pour répondre à la forte hausse du nombre de personnes transitant par Montpellier, plus exactement entre les années 1868 et 1871, puis en 1905. Une horloge sera ainsi rajoutée sur la partie supérieure couronnant la gare. Les passages souterrains, eux, seront creusés en 1924. Bombardé lors de la Seconde Guerre Mondial, le quartier Gare sera par la suite le terrain de nombreux combats, jusqu'à la libération, en août 1944. D'importants travaux eurent lieu en 1980, avec l'arrivée du TGV, mais sans toucher à la façade, répertoriée aux Monuments Historiques.

 

      La nouvelle gare est enfin mise en service le 27 septembre 1981 et est inaugurée le 21 mai 1982, par le maire Georges Frêche et le ministre des transports Charles Fiterman. Le service TGV sera alors relié à la gare de Lyon, et le trajet entre Montpellier et Paris passera de 4h30 à 3h30 dans les années 2000. De nos jours ce voyage dure à peu près 3h15. Durant le mois de juillet 2000, la mise en service de la première ligne de tramway provoque de profonds bouleversements dans l'organisation des lignes de bus et de cars. La gare routière, située à l'origine sur la place du Bicentenaire, est alors remplacée par un parc de stationnement à durée limité. Enfin, entre les années 2004 et 2006, la construction de la deuxième ligne de tramway provoqua la destruction du parking à étages, qui avait été construit en 1977.

 

      Aujourd'hui, la gare Saint-Roch est l'une des plus importantes gares de la région Languedoc-Roussillon, entre Nîmes et Sète. Elle est desservies par des TGV provenant de Paris, Lyon, Valence, Perpignan, Lille et Bruxelles, mais également par des trains Corail Téoz et Corail Lunéa au niveau national. Quelques trains Talgo font également le trajet vers Barcelone. Vous trouverez en ce lieu de nombreux coins pour vous restaurer, des tabacs-presse, une bijouterie. Mais aussi un service de vente de billets, un accès hotsport wi-fi ainsi que tous les services dignes des plus grandes gares, avec, en plus, deux parkings. A la sortie, des agences de locations de vélo, de motos et voitures pourront vous proposer leurs services. Composée de deux niveaux auxquels s'ajoutent des souterrains menant aux quais, la gare Saint-Roch, de par sa position centrale et de par le fait qu'elle soit particulièrement bien desservie, est des plus appréciables. De plus, son ouverture sur la place de l'Embarcadère et le square Planchon, juste en face, jouent grandement en sa faveur. La construction de cette gare fait en fait partie des grands exemples d'édifications datant du XIXe siècle, avec le développement de la viticulture. Cette dernière a, en effet, fortement contribué à la constitution de grandes fortunes, ainsi qu'à une métamorphose urbaine des plus impressionnantes, comme la construction du Palais de Justice, des églises Sainte-Anne et Saint-Roch, ou encore le réaménagement total de la place de la Comédie. La gare voyageur ne sera baptisée gare Saint-Roch qu'en mars 2005, du nom du Saint Patron de la ville de Montpellier du XIVe siècle. En ce qui concerne le tronçon Nîmes -Barcelone de ligne de grande-vitesse, il est toujours en état de projet à cause de l'attente de décisions ministérielles. Pour information, le code AITA (Association Internationale du Transport Ferroviaire) de la gare de Montpellier Saint-Roch est XPJ. Il s'agit d'un code attribué aux gares en raison de vols en partage de code, entre lignes aériennes et ferroviaires.

 

      Placé juste en face de la gare se trouve le square Planchon, où vous pourrez admirer de magnifiques arbres qui furent plantés lors de sa création. C'est un jardin public parsemé de bancs qui vous attend, empli d'arbres incroyables et surprenants à voir en ville. En effet, ne manquez pas d'observer ses arbres exotiques tels que des ginkgo biloba, cèdre du Liban, bambous, mais aussi platanes, marronniers et érables. Le plan d'eau, situé en son centre, rajoute un charme certain au lieu, un véritable petit coin de paix et de verdure au centre de la ville. Ce square fut dessiné par les frères Bülhler en 1858 et rappelle l'art du paysage du XIXe siècle. Vous pourrez remarquer un îlot de mousse, qui orne le point d'eau. Cet îlot n'était au départ qu'une petite roche d'à peu près 50 cm, qui s'est en fait transformé au fil des années, jusqu'à devenir aujourd'hui tout de calcaire et de mousse. Ce square fut baptisé « Planchon » en l'honneur du botaniste Jules-Emile Planchon, qui contribua à la renaissance de la viticulture de la région après une épidémie de phylloxéra (sorte de pucerons ravageurs de la vigne). Grâce à la proposition de Planchon de poser des greffons français sur des pieds américains, plus « résistants » à l'insecte, la viticulture entra alors dans une aire beaucoup plus technique et scientifique. Les vignerons firent couler un buste en bronze, réalisé par l'artiste Baussan en 1894, pour montrer leur reconnaissance. En 1941 la statue fut refondue par la commission en charge de la récupération des métaux non-ferreux, tout comme de multiples structures de la ville. Le socle resta donc vide jusqu'en 1951, date où l'artiste Pierre Guery fit renaître Planchon. Au pieds de cette colonne, vous pourrez voir la représentation d'un cultivateur, tendant une grappe de raisins vers Planchon. Placé à l'angle des rues Pagézy et Maguelone, ce buste fut inauguré par le Ministre de l'Agriculture, Vigier, en 1894. En 2000 la clôture est refaite et la surface est diminuée à cause de l'aménagement de la station gare Saint-Roch, de la première ligne de tramway. Ce triangle est le premier lieu que les voyageurs sortant de la gare peuvent visiter et où il est agréable de faire une petite pause.

 

      Le quartier Gare est donc placé en dehors de l'Ecusson, laissant la place aux voitures, mais reste un quartier tranquille, avec ses divers commerces et ses habitations. A voir absolument : une magnifique fresque de 231 m2, avec de nombreuses fenêtres en trompe l'oeil, située rue de la Méditerranée. Réalisé par Mad'Art, cette fresque représente un village typique du midi, avec son bar, sa terrasse, ses villageois, et fait partie des quatre œuvres du même genre qu'abrite la ville de Montpellier.