Antigone

Adresse

Antigone
34000 Montpellier


Présentation

Un univers futuriste

      Première grande étape dans l'urbanisation du sud-est de la ville, près du Lez, fleuve côtier débouchant dans la Méditerranée, la construction d'Antigone est très récente puisqu'elle a débuté à partir de l'année 1977, sous l'impulsion de Georges Frêche. La plus grande partie des immeubles sont construits sur un style néo-grec, et selon le projet de l'architecte Ricardo Bofill. Ce quartier réussit un tour de force : celui de faire cohabiter l'espace résidentiel, des immeubles de bureau, ainsi que la culture, et ce d'une façon admirable et harmonieuse. C'est une sorte de « renaissance » de la ville de Montpellier qui est symbolisée par la création de cette vaste allée, une nouvelle ère de modernisme. Vous accéderez facilement à cette partie de la ville, soit en traversant le centre commercial du Polygone à pieds, soit en contournant ce dernier en tramway. Là, vous déboucherez directement sur une longue suite de places, encadrées de bâtiments aux influences romaines. Quartier atypique où Antiquité et modernité se mêlent, vous pourrez remarquer sa symétrie parfaite, la présence des fontaines, qui apportent douceur et fraîcheur à cet ensemble, apportant du bruit et du mouvement. La nuit, Antigone se transforme et emporte les noctambules dans un univers des plus fantastiques. Aujourd'hui, même si ce quartier n'a pas été accueilli très favorablement à ses débuts, c'est une avenue où les Montpelliérains aiment flâner, boire un café, déjeuner dans l'une des nombreuses terrasses entourant les différentes places. De plus, de multiples manifestations culturelles y sont organisées, notamment durant l'été ; des instants magiques, de partage, et qui font prendre à Antigone une dimension des plus olympiennes.

     Accédant à la mairie de Montpellier en 1977, Georges Frêche mit en place le projet de création d'un nouveau quartier, dont la finalité était double : la réalisation d'un nouveau quartier avec des logements, des commerces, des emplois et services, mais également l'extension du centre historique, jusqu'au Lez, qui relie Montpellier à la mer. En ces fins d'années 1970, le maire avait à sa disposition une quarantaine d'hectares de friche, qui appartenaient auparavant à l'armée. Il décida d'en faire une « ville nouvelle », emplie de nouveaux logements, et dont la part de logements sociaux devait atteindre au moins 20% du total. Mais la municipalité voulait à tout prix éviter de reproduire le schéma du quartier de la Paillade, avec ses hautes tours excentrées. L'objectif, avec la création d'Antigone, était en effet de l'intégrer au centre historique de la ville, sans choquer au niveau visuel, pour qu'il puisse rester dans la continuité de l'Ecusson. Soit une tâche des plus lourdes pour l'architecte catalan Bofill, qui prit soin de trouver la forme la plus adéquat possible à ce quartier moderne. S'en suivit la construction des fontaines, les plantations d'arbres, et, enfin, l'installation des premiers commerces. Vue du ciel, ce quartier aurait la forme d'une clé, suivi d'un vaste amphithéâtre. Ce projet architectural des plus ambitieux détonne totalement la ville, puisque le centre historique est plutôt caractérisé par ses nombreuses places touristiques, ses immeubles de style Haussmannien et ses nombreuses ruelles tortueuses et sinueuses. Les places de l'Ecusson étant en majorité dues à des destructions d'habitations de façon à créer de l'espace. Antigone, ce serait plutôt la démesure, un symbole de modernité et de lumière. On y retrouve d'ailleurs de multiples références à la Grèce Antique, avec des statues mythologiques, des colonnes, des fontaines où s'épanchent Dieux et Déesses. Le quartier porte en effet le nom d'une princesse de la mythologie grecque.

     La construction d'Antigone s'étala de la fin des années 1970 à l'année 2000, et c'est un quartier de 900 mètres de long, quasi entièrement dédié aux piétons, que vous pourrez aujourd'hui découvrir. Les différentes places qui se succèdent, de même influence, possèdent chacune son caractère bien propre.

     La première est la place du Nombre d'Or, un alliage de courbes et d'angles très récent. En effet, c'est durant l'année 2000 que des travaux ont permis d'ouvrir la place du côté du centre commercial du Polygone, de façon à ne pas enfermer résidents et commerces. Ceci a permis la réalisation d'une perspective totale du Polygone au Conseil de Région. La fontaine que vous verrez en son centre, originale et ludique, inaugurée en 2001, est basée sur un système de jets d'eau jaillissant du sol pour s'écraser quelques mètres plus loin. Divers événements ont lieu sur cette place et s'étendent sur une vaste partie d'Antigone, tels que des foires aux associations, des marchés paysans et régionaux, de multiples festivités, ou encore l'Antigone de l'artisanat. Les principales caractéristiques de cette place sont donc cette fontaine, que les enfants aiment traverser en courant, et, surtout, l'arche impressionnante qui l'ouvre au Polygone.

     La seconde place est celle du Millénaire, de forme longiligne et bordée de cyprès, qui laisse entrevoir l'ouverture au loin sur le Lez.

     Ensuite, la place Thessalie, dont le projet de création a été voté par le Conseil Municipal de Montpellier le 12 juillet 2002. Ce projet consistait à créer un bassin circulaire de 16 mètres de diamètre centré sur la place et accueillant des statues adossées à une vasque de bronze de 5 mètres. Ses statues, qui sont la représentation de trois éphèbes, étaient initialement installées dans un mur d'eau, situé place de la Comédie, et qui a du laisser sa place à la première ligne de tramway. Vous verrez dans cette fontaine des jeux d'eau, composés de jets bouillonnants, dans la vasque avec débordement, ainsi que des jets paraboliques dans le bassin, de la margelle en direction des éphèbes. Un éclairage transitoire participe à la mise en valeur nocturne de l'ensemble. Constituée d'un jardin carré et de deux amphithéâtres, cette agréable place est très appréciée pour son calme et sa fraîcheur.

     La Piscine Olympique et la Bibliothèque Municipale sont séparées par la place Dyonisos, elle aussi aménagée en amphithéâtre. Elle accueille chaque année de nombreuses manifestations. Enfin, vous arriverez à l'Esplanade de l'Europe, ouverte sur le Lez et son plan d'eau, et qui fait face à l'Hôtel de Région. Ce denier est un bâtiment remarquable, édifié également par Ricardo Bofill, et qui garde une architecture similaire à celle du quartier d'Antigone. Délimitée par une colonnade en forme de croissant, la place est composée d'un immense immeuble en arc de cercle, avec une pelouse descendante, en pente douce, emplie de badauds les jours de beaux temps. Vous trouverez en ce lieu des restaurants d'enseigne connues ainsi que des cafés musicales des plus tendances.

     Le quartier d'Antigone suit en fait un axe qui renvoie à celui qui structure la ville du côté ouest, avec la Promenade du Peyrou et l'Aqueduc des Arceaux. Antigone est situé au sud-est du centre-ville de Montpellier, et plus exactement dans le « Polygone », soit l'ancien champ de tir de la caserne Joffre. L'aménagement de ce quartier d'architecture néo-classique s'est terminé au début des années 2000, avec trois équipement : la Piscine Olympique, la Médiathèque Centrale Émile Zola, ainsi que le passage de la ligne 1 du tramway. En effet, ces bâtiments futuristes sont desservis par la ligne qui relie les quartiers sud de Montpellier aux quartiers Nord, et qui a été mise en ligne exactement le 30 juin 2000. Ont suivi les aménagements du quartier Richter, autour des UFR d'AES et des Sciences Économiques de l'Université Montpellier 1, puis, plus à l'est, la construction du complexe commercial d'Odysseum. Grâce à l'aménagement du cours du Lez, des terrains, jusqu'alors non-constructibles, ont pu être urbanisés, ce qui a permis à la ville de trouver un nouvel axe d'expansion du Lez vers la mer.

     Admirez la remarquable architecture du quartier d'Antigone, inspirée du classicisme, avec ses pilastres, frontons et entablements. Son côté moderne, de par la qualité des matériaux utilisés, c'est-à-dire du béton aux formes préfabriquées et moulées, un béton « précontraint » qui a pris une belle patine au fil des années. Le quartier d'Antigone, qui se développe de plus en plus le long des rives du Lez, vous emportera dans une atmosphère paisible et sereine, où tous les éléments s'inscrivent dans un ensemble cohérent et harmonieux. Son élégance, ainsi que le respect des proportions, d'une incroyable précision, intriguent les visiteurs de la ville. Espace large, aéré, agréable, vous trouverez dans Antigone toute une variété de bars et restaurants, de nombreuses manifestations culturelles comme des marchés, des projections de films en plein air durant la période estivale, ainsi que le très connu festival de musique électronique Tohu-Bohu. En bref, vous ne pourrez résister au charme d'Antigone, où coexistent harmonieusement fontaines, rangées de cyprès, immeubles riches en arcades, et surtout : la quiétude et l'harmonie.