Zoo du Lunaret

Adresse

50 avenue Agropolis
34090 Montpellier


Présentation

Un parc zoologique, une serre amazonienne et une réserve naturelle!

Un parc zoologique, une serre amazonienne, une réserve naturelle, créés dans un but de préservation, de pédagogie et de recherche, tout en conciliant le plaisir du public.

 

 

Zoo du Lunaret

 

 


Le parc zoologique de Montpellier c’est :

- 500 animaux

- 90 espèces

- 52 enclos

- 80 hectares de surface

- 11 km de promenade

- 76 employés

 

 

Ces quelques chiffres permettent de planter de décor. Ils justifient que le parc du Lunaret monte sur la plus haute marche du podium lorsque les montpelliérains choisissent un lieu de promenade. Les amis de la faune, de la flore, ou tout simplement du plein air, peuvent s’y rendre chaque jour gratuitement, sauf le lundi.


Le parc fonctionne autour de quatre objectifs fondamentaux : la préservation des espèces menacées, la pédagogie et la sensibilisation du public, la recherche scientifique et enfin le développement ou le divertissement.


Le deuxième objectif du parc (pédagogie et sensibilisation du public) se traduit par des panneaux signalétiques tout au long des sentiers de promenade, des fiches pédagogiques près de chaque enclos, et des compagnes de sensibilisation.

Maintenant que l’enjeu et la grandeur du lieu sont cernés, un petit retour sur son origine et les compléments qu’il a acquit au fil des années s’impose. Les chiffres font, là encore, une bonne entrée en matière :


Chronologie :
1964 : ouverture du parc zoologique de Lunaret
1982 : ouverture de la ferme pour enfants
2000 : création de la réserve du Lez
2007 : ouverture de la serre amazonienne

 


Le parc doit son nom à Henri de Lunaret, propriétaire d’un immense domaine qu’il légua à la municipalité de Montpellier. Des histoires d’héritage et une première gestion du terrain par l’École Supérieure d’Agronomie de Montpellier, retarde l’élaboration du projet « zoo » jusqu’en 1963. Il ouvre donc ses portes en 1964, avec un zèbre en première ligne. Par la suite le parc est agrandi deux fois. Il se développe d’abord dans la pédagogie avec la création de la ferme pour enfants, puis dans la sauvegarde avec la mise en place de la réserve naturelle du Lez conservatrice du paysage languedocien. En parallèle à cela des améliorations structurelles se sont faites au fil des années, le manège, la boutique, les nouveaux panneaux de signalisation, etc, ont trouvés leur place. Enfin en 2007 le premier aménagement payant du parc fait son entrée : la serre amazonienne. Un intérieur chaud et humide pour laisser vivre une faune et une flore exotique. Résultat : un dépaysement total pour le visiteur et six espèces de plus à l’abri.