Lundi soir, des Montpelliérains se sont rassemblés pour manifester leur regret de voir disparaître ce cinéma de quartier ! En guise d’hommage, des bougies ont été déposées sur les marches de l'établissement. Le Royal était le plus vieux cinéma de Montpellier.

Le cinéma Royal a définitivement fermé ses portes

 Avant d’être un cinéma, Le Royal était une grande salle de spectacles, l’Eden –concert, inaugurée en 1881. On vient y voir des opérettes marseillaises, des chanteurs à voix, des illusionnistes ou des dresseurs d’animaux. En 1898 l’Eden fait sa 1ére projection de cinématographe parlant et non parlant. En 1908 cette salle va peu à peu se consacrer uniquement au cinéma et devenir l’Athenée, puis le Royal-Athenée et enfin le Royal.
En 1945, Monsieur Louis Rolland devient propriétaire du cinéma « Le Royal» avec une seule salle. Sous son impulsion le Royal va devenir l’une des 1éres salles françaises d’avant-garde, décentralisant ainsi les efforts parisiens en faveur des films qualifiés de « maudits ». En octobre 1950, M. Rolland entreprend la rénovation du Royal. Les fauteuils du 2éme balcon sont supprimés, la salle compte désormais 600 places et prend le nom de Royal Studio, et il abritera le ciné-club Jean Vigo.

En 1970, avec l’arrivée en force des multisalles, Le Royal ferma ses portes pour rénover le vieux cinéma. Après 18 mois de travaux le cinéma rouvrit le mercredi 14 mars 1973, il possède alors une grande salle de théâtre et 3 autres salles.

En 1980, la Société d’Exploitation des Cinémas de Montpellier que dirige depuis Cannes Monsieur Aubert reprit la propriété du Royal, et envisage de crée deux nouvelles salles. En 1984, 4 mois de travaux furent nécessaire pour la construction de 2 autres salles de 200 places chacune, après l’achat d’un bâtiment mitoyen.

Depuis le 20 octobre 1993, le Royal est l’un des 1ers cinémas équipés du son THX installé par Gérard Loupias, correspondant direct de Georges Lucas aux Etats-Unis et ingénieur du son en France. La salle 1 fut la 1ére équipée lors de la sortie du film « JURASSIC PARK », ainsi que la salle 2 en 1995. Puis les 3 autres dans la foulée. Le son digital DTS (DIGITAL TECHNIC SOUND) a été installé en septembre 1996.

Si le cinéma ferme ses portes aujourd'hui, c'est une grande majorité à cause de la concurrence des multiplexes. Le directeur du Royal Frank Jaffrédou explique "qu'ils ont "été les premières victimes de l'ouverture des multiplexes en périphérie qui a entraîné la fermeture du nombre de nos salles". Les multiplexes attirent à eux seuls les trois quart des spectateurs laissant peu de place aux autres salles de Montpellier. Le Royal, le Diagonal, l'Utopia, le Gaumont Comédie et le cinéma Nestor Burma doivent se partager le reste des spectateurs. Il est donc difficile de tirer son épingle du jeu.

L'autre raison de la fermeture du Royal est les inondations. De fortes pluies tombées en Octobre à Montpellier ont gravement endommagées les infrastructures du cinéma. Ces graves inondations posent "un problème de sécurité pour les clients et le personnel" et les sommes à débourser pour les réparations sont bien trop importantes.

 Le groupe Aubert, propriétaire du cinéma, est ainsi engagé dans un processus de cession de la bâtisse. Un programme immobilier devrait ensuite être lancé.