Château d'Ô

Adresse

Malbosc
34000 Montpellier


Présentation

Lieu de festivités, le château d’Ô retrouve sa folie d’antan

Le domaine d’Ô est aujourd’hui un lieu de fête, de détente et de divertissement. Le théâtre qui a trouvé sa place à l’entrée du domaine, la galerie qui a investie l’aile gauche du château, et tous les festivals qui s’y déroulent font l’attractivité du lieu. La galerie d’Ô présente des expositions temporaires diverses pour petits et grands, elle dédie 300m2 aux créations contemporaines, elle est partenaire de manifestations événementielles sur le même thème et propose des résidences d’artistes pour une durée de trois mois. Le théâtre d’Ô mise aussi sur la diversité : cirque, danse, culture du monde et bien sûr théâtre, sont au programme. Mais pour voir tout le domaine s’illuminer et s’activer il faut attendre la venue des festivals qui investissent les jardins chaque année : Les Nuits d'Ô, Saperlipopette voilà Enfantillages, le Printemps des comédiens, le Festival de Radio-France et le festival de Montpellier. Là, la fête est au rendez-vous, comme trois siècle auparavant lorsque les notables bourgeois ont construits ces demeures (appelées folies) principalement à cet effet. Le château d’Ô est l’une des huit folies montpelliéraines, mais la seule à avoir retrouvé son essence festive.

À l’origine, le domaine a une fonction agricole. Cela dure du XIème siècle au XVIIIème siècle. Le château, la folie, est construit entre 1743 et 1750 par Charles Gabriel Le Blanc, architecte montpelliérain. Il devient château d’eau en 1962 avec un nouveau propriétaire : le vicomte de Saint-Priest. Celui-ci transforme le jardin, notamment avec de grands travaux hydrauliques, et le dote de bassins, fontaines et vasques. Seule la partie « à la française » du jardin, sans doute réalisée par Jean-Antoine de Giral de la célèbre famille d’architecte montpelliérains, est laissée telle quelle.

Le domaine d’Ô devient la propriété du conseil général de l’Hérault en 1906. Celui-ci lui donne sa renommée culturelle et festive. En temps de calme, les jardins sont un lieu de détente où l’on peut contempler les sculptures entourant le bassin, les statues transférées du château de la Mosson, et la flore méditerranéenne à l’honneur.