Le phénomène touche tout le territoire français mais le Languedoc Roussillon est la région la plus touchée.

Languedoc Roussillon : Baisse du nombre d’exploitations viticoles et de la surface cultivée

Le service statistiques du Ministère de l’Agriculture a réalisé une étude sur  le secteur viticole sur la période 2000-2010. Les résultats font état d’une baisse globale portant sur le nombre d’exploitations et sur les surfaces cultivées.

Si en 2000, le nombre des exploitations était de 110.000, en 2010 celui-ci a diminué de 25%, soit un nombre total de 85.200 exploitations. De même, la surface exploitée a été réduite de 11%. Elle est passée de 876.200ha à 788.700ha.

Selon L’Express, le Languedoc-Roussillon arrive en tête du classement avec une diminution de 21.3%. Avec cette réduction, la superficie totale viticole de la région n’atteint plus que 201.500ha. La région a en effet restructuré  toute la filière afin de ne plus miser sur la quantité.

La Vallée du Rhône et l’Aquitaine sont en 2ème et 3ème position avec respectivement une  réduction de 11,4% (148.500ha) et de 5.4% (137.600ha).

Une bonne nouvelle néanmoins !

De plus en plus de femmes s’investissement dans le secteur. Elles représentent 27% des chefs d’exploitation à l’échelle nationale.

C’est le secteur agricole tout entier qui attire de plus en plus les femmes.