La Galerie Hélène Trintignan dévoile le nu

 

« C’est rare que des artistes n’aient pas à un moment donné traité le nu, ce qui rend le sujet de l’exposition intéressant, car le nu est abordé différemment selon les artistes. »

Hélène Trintignan


La Galerie Hélène Trintignan propose une exposition sur le nu jusqu’au samedi 18 avril 2015. Vous découvrirez les œuvres réalisées par Vincent Bioulès, Henri Goetz, Louis Cane, Alain Clément…


Le nu est un thème incontournable, il est peint, dessiné, sculpté…. Ce sujet a connu des évolutions selon les époques, les cultures, l’exposition présente des approches complémentaires de l’art contemporain.


Un vernissage en présence des artistes

Le vernissage a connu un vif succès, l’événement a permis au public de rencontrer les artistes venus nombreux pour l’inauguration. L’intérêt de cette nouvelle exposition est de réunir des œuvres de différentes générations. Bien sûr, il y a les tableaux des peintres qui ne sont plus et qui ont marqué la galerie comme Henri Goetz, mais aussi les œuvres des étoiles montantes de l’art contemporain qui reprennent le flambeau d’artistes confirmés. L’art est un cheminement et des liens se tissent, Thomas Verny par exemple a été l’élève du peintre montpelliérain Vincent Bioulès ; Julien Descossy, qui vient d’une famille d’artistes, a suivi les enseignements de Claude Viallat.


Le nu à la Galerie Hélène Trintignan

Certaines œuvres ont été réalisées pour l’exposition. Alain Clément a conçu une série d’huiles sur toiles dont L’origine de la peinture qui évoque le célèbre tableau de Courbet et le lien fort entre la nudité et l’art. Thomas Verny mêle les éléments de la danse à des compositions poétiques où la nudité se révèle d’une sensualité exacerbée. Les deux toiles de Julien Descossy qui a été récemment exposé au Musée de Céret évoquent des songes.

Nous sommes aussi emmenés dans une atmosphère étrange avec Nu dans la forêt de Gérard Barthélémy dont le paysage semble proche de ceux réalisés par Gustave Courbet, dont le peintre était admirateur. Dans ce tableau, le corps féminin paraît vulnérable, le visage inquiet interpelle.


Au-delà du nu

La nudité s’affirme sous différentes expressions. Il y a ce que souhaite transmettre l’artiste et ce qui lui échappe. La lecture de Pierre Buraglio renvoie à un corps « intellectualisé », le visage est pensif. Catherine Lopes- Curval propose des nus délicats pleins de sensibilité. Mais le dessin Femen par l’attitude de la jeune femme souligne la rébellion de cette nudité. Dans la dernière salle de la galerie, l’humour est au rendez-vous avec Les plagistes de Vincent Bioulès. Sur cette plage de nudistes, le ridicule habille les personnages, car dans notre société hyper-connectée, même tous nus, elles et ils restent encore accrochés à leurs portables.


L’exposition est à découvrir à la Galerie Hélène Trintignan jusqu’au samedi 18 avril 2015. Par cette visite artistique, vous découvrirez des œuvres de l’art contemporain déjà « classiques » et des toiles plus inattendues.

Fatma Alilate


Exposition Le nu dans tous ses états

Gérard Barthélemy, Vincent Bioulès, François Boisrond, Pierre Buraglio, Louis Cane, Alain Clément, Vincent Corpet, Julien Descossy, François Desnoyer, Henri Goetz, Jean Le Gac, Catherine Lopes-Curval, Patrick Loste, Frantz Priking, Thomas Verny, Claude Weisbuch.


Galerie Hélène Trintignan

21 Rue Saint-Guilhem

34000 Montpellier

Tél. : 04 67 60 57 18

www.galerietrintignan.com

Ouverture du mardi au samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 19h.

Jusqu’au samedi 18 avril 2015

Entrée libre


Article précédent :

Hélène Trintignan fête les quarante ans de sa galerie

http://www.toutmontpellier.fr/montpellier-helene-trintignan-fete-les-quarante-ans-de-sa-galerie--107949.html