La boutique-atelier M. Zébulon ou la céramique à Montpellier

 « Je cherchais à faire une boutique-céramique qui soit entre un atelier et un cabinet de curiosités. »

Jérôme Flores


A Montpellier, plus d’une dizaine de boutiques-ateliers proposent des créations en céramique 1 ; on peut entrer, voir les artisans à l’œuvre, s’offrir des pièces uniques à tous les prix. La boutique-atelier M. Zébulon se situe au bas du quartier Sainte-Anne et s’inscrit dans une tradition ancienne de la céramique propre à Montpellier, la ville ayant été un centre dynamique de création. Dans les collections des musées, on peut admirer le « jaune » caractéristique de la faïence locale en lien avec les arts de la table. Depuis une décennie, les céramistes se réinstallent à Montpellier.


Chez Monsieur Zébulon

Jérôme Flores, responsable de la boutique-atelier M. Zébulon, réinvente la céramique contemporaine en grès et en porcelaine dans un décor de caractère. Dans cette rue de l’Écusson, nous sommes dans un local ancien avec de la pierre apparente. Le lieu restauré a gardé son charme des années 50 avec des fenêtres à guillotine. Les objets en céramique sont disposés sur des étagères constituées de caisses à vin recyclées. Dans un espace de la boutique, il y a le four : Jérôme Flores pratique la haute température à 1250 degrés. La porcelaine apparaît translucide à la lumière ; l’artisan-artiste fait communiquer les procédés, les matériaux. Il rappelle que le vocabulaire en céramique s’apparente à celui de la cuisine : « On fait de la céramique, on fait de la cuisine. Il y a une notion de temps qui nécessite de l’humilité. Ça prend du temps d’apprivoiser la matière. » Dans cette boutique-atelier, des pièces utilitaires colorées et raffinées (bols, assiettes, plats…) attirent le regard. On remarque aussi des bijoux, notamment les bagues. Le décoratif est bien représenté avec des miroirs et des luminaires. Jérôme Flores – M. Zébulon souhaiterait continuer à travailler avec de la récupération, des objets chinés pour les détourner : « Je verrais bien des boîtes à sardines lumineuses. Il y a de belles boîtes, je voudrais en faire des plaques en porcelaine. »


Parcours de céramiste

Jérôme Flores a ouvert la boutique-atelier en juin 2015. La céramique accompagne sa vie depuis une dizaine d’années. Amoureux de la Belle Époque, il s’enrichit de cette période mais également de multiples influences. Ses références artistiques sont Miró, Calder et les arts premiers ; une expérience forte en tant qu’humanitaire bénévole en Afrique l’a particulièrement marqué. Il apprécie aussi le street art, tout le volet de la boutique est recouvert d'un graffiti. Après des études en arts plastiques, Jérôme Flores s’est formé dans une boutique-atelier de Montpellier en parallèle à des activités professionnelles dans un tout autre domaine. Par ses créations, le céramiste révèle des univers : les années 1900, la littérature, les objets détournés... Pour la décoration, Jérôme Flores privilégie le bleu outremer, il apprécie tout ce qui est coloré mais sobre ; la matière épurée de la porcelaine est une découverte constante. Jérôme Flores est en lien avec les autres céramistes de la ville avec qui il échange et collabore : « C’est une synergie qui se fait et permet de grandir. On va créer un collectif. » Chez M. Zébulon, l’artisan-artiste propose de la céramique à prix abordables pour le plus grand nombre. Jérôme Flores confie ressentir un plaisir face aux créations qui se font sous ses yeux, à l’harmonie des œuvres à laquelle il participe. Il dit apprendre jour après jour en façonnant des objets et par les échanges avec les visiteurs.


De belles collections de céramiques (pièces montpelliéraines et régionales) sont à découvrir au Musée Languedocien et au Musée Fabre, section Arts décoratifs - Hôtel de Cabrières-Sabatier d’Espeyran. Rappelons que de grands artistes tels que Picasso ou Cocteau se sont passionnés pour la céramique, ils ont laissé des œuvres poétiques. De nouveaux talents sont à découvrir dans la ville avec une diversité de créations et de matières ; les échanges avec les céramistes sont toujours intéressants tout comme cette rencontre avec Jérôme Flores - M. Zébulon.

Fatma Alilate

Notes : 1. Il existe plusieurs façons de faire de la céramique, elle se différencie par la composition de la « terre » et son mode de cuisson. Nous pouvons distinguer le grès, la faïence et la porcelaine.

La faïence est apparue au Moyen-Orient dès le VIIIe siècle, elle s’est diffusée en Espagne du Xe au XIVe siècle et en Italie du XIIIe au XIVe siècle, puis dans toute l’Europe dont Montpellier. La majolique correspond à une faïence italienne de la Renaissance, souvent décorée d’une scène historique ou mythologique.


Monsieur Zébulon

Atelier et Boutique - Cabinet céramique

24 rue de la Valfère

34000 Montpellier

Ouvert du mardi au samedi de 14 heures à 18 heures

www.facebook.com/mr.zebulon34