L’Hôtel St Côme ouvrira ses portes exceptionnellement  le samedi 19 septembre de 14 h à 17 h et le dimanche de 10 h à 12 h, les visiteurs pourront découvrir la Salle Lapeyronie, ancien amphithéâtre d’anatomie. À cette occasion, le public pourra également découvrir une performance du chorégraphe Salia Sanou à 15h30.

Journée du patrimoine : Performance de Salia Sanou à l'Hôtel Saint Côme

 Dans le cadre du soutien à la culture du Fonds de dotation Mécènes Montpellier Méditerranée de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Montpellier, le projet de Promenade chorégraphique du chorégraphe Salia Sanou, articulant culture et patrimoine, a été sélectionné. Ce fonds de dotation a pour objet de conduire et de soutenir, par le mécénat, les actions d’intérêt général concourant à la promotion et à la diffusion de toutes œuvres et actions culturelles pour et sur le territoire de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Montpellier.

Lors des Journées du Patrimoine le chorégraphe proposera d’explorer un espace de corps associant le mouvement, la danse et la voix comme éléments d’un patrimoine propre et singulier à chacun, mais également collectif, dans la dimension d’altérité et de rencontre.

Pour la première station de La Promenade chorégraphique qui se déclinera en plusieurs étapes, la performance Le Champ du corpsrassemblera deux interprètes autour du chorégraphe : la comédienne Valentine Carette et de la danseuse Jana Kusakova. Salia Sanou est bien connu du public montpelliérain, notamment avec sa dernière création Clameur des arènes présentée en 2014 lors du festival Montpellier danse ainsi que Souvenirs de la Rue princesse proposée avec une centaine de danseurs amateurs dans quatre villes de la Métropole. Dans sa trajectoire, l’artiste a toujours été particulièrement sensible à la dimension de territoire, de frontières et de lieux, éléments qui se rejoignent incontestablement dans ses gestes de création, d’une rive à l’autre, entre l’Afrique sa terre natale et le Languedoc-Roussillon, sa terre d’adoption.

L’évidence de proposer Le Champ du corpsau sein du magnifique Amphithéâtre d’Anatomie de l’Hôtel Saint Côme à Montpellier, s’imposait, tout comme le choix d’y associer la langue de Rabelais. Dans cet espace, la poésie du médecin, humaniste, figure importante de la pré Renaissance française, trouve ainsi un écrin à sa mesure pour rythmer la cadence de la performance avec truculence et humour dans un ici-même contemporain.

Entrée libre.