Le premier radar «discriminant» du département de l’Hérault est mis en service ce mardi 25 juin 2013 à Pardailhan sur la RD612 dans le sens St-Pons et St-Chinian.

Installation du 1er radar «discriminant» du département de l’Hérault

La vitesse est limitée à 50km/h pour les poids lourds et à 90km/h pour les véhicules légers. Ce radar est présignalé par un radar pédagogique.
Le radar «discriminant» est un radar vitesse fixe qui permet de différencier les catégories de véhicules, et notamment les poids lourds, afin de les contrôler en fonction de leurs limitations de vitesse spécifiques. Il permet aussi d'identifier avec certitude le véhicule en infraction dans le cas où plusieurs apparaissent sur un cliché.

L’objectif de l’installation de ce type de radar sur la RD612 entre Saint-Pons et Saint-Chinian, axe particulièrement fréquenté et accidentogène, est de réduire le nombre d’accidents et le nombre de morts notamment en ce qui concerne les poids lourds.
En effet, cet axe au relief difficile et sinueux, avec une pente pouvant atteindre par endroit 7 %, est emprunté chaque jour par 4900 véhicules dont 800 (16 %) sont des poids lourds. Des matières dangereuses, notamment des carburants y sont transportés.
37 accidents corporels dont 15 concernaient des poids lourds ont été recensés sur cette zone entre 2000 et 2012.
 
D’autres installations de radars discriminants sont en projet dans le département de l’Hérault, dont ceux de l'A9 à Poussan, et de l’A750 au droit de la commune de Montarnaud, deux axes sensibles en matière de trafic poids lourds.

Les recettes des radars sont réinvesties dans l’amélioration de la sécurité routière et dans le développement de moyens de circulation plus sûrs. Un tiers du produit des amendes sert à entretenir, moderniser et développer le système de contrôle automatisé. Le reste est versé aux collectivités territoriales et à l'Agence de financement des infrastructures de transport de France, qui les utilisent pour financer des travaux visant à améliorer la sécurité des usagers et à développer des moyens de transport en commun.Le solde éventuel contribue au remboursement de la dette publique.