Grand'rue Jean Moulin

Adresse

rue Jean Moulin
34000 Montpellier


Présentation

Promenade commerciale

     Cette grande rue commerçante fait partie des incontournables de Montpellier, telles ses comparses les rues de la Loge ou de l'Aiguillerie. Vous y trouverez une grande diversité de magasins et ainsi allier balade et shopping. Cette voie piétonne est idéale pour flâner à l'air libre les jours de beaux temps. Vous y trouverez un vaste choix de magasins, des produits à la mode ou au contraire artisanaux, la municipalité voulant répondre à une demande de création. Cette rue, c'est l'alternance de commerces traditionnels, réputés, de marque, à petits prix, d'où le fait que toutes les générations y trouvent forcément leur bonheur. Les commerçants restent en effet dans une perpétuelle adaptation par rapport à la diversité de la clientèle. Cette rue piétonne possède de belles enseignes, un pavé bien entretenu, et vous y verrez de très nombreuses jardinières suspendues qui lui donne beaucoup de charme. Elle relie de plus la rue de la Loge au boulevard du Jeu de Paume, vaste avenue où vous pourrez admirer un magnifique trompe-l'œil de grande qualité. Cette fresque, située exactement sur la place Édouard Adam, est une attraction touristique superbement réalisée par les artistes Olivier et Agnès Costa. Elle fait partie des quatre trompes-l'œil de la ville et vous fera instantanément plonger dans un univers féériques et coloré.

      Cette rue, dont l'existence remonte au Moyen Âge, était déjà à l'époque un des axes les plus importants de la ville. Très fréquentée par les marchands, elle était, de plus, sur le chemin des pèlerins, qui l'empruntaient pour se rendre à Saint Jacques de Compostelle. La Grand rue jean Moulin étant en effet placée sur l'axe Cami Roumieu., le chemin des pèlerins et des marchands qui reliait l'Italie à l'Espagne et qui traversait la cité dons son intégralité. De nombreuses auberges existaient dans cette rue de façon à accueillir les voyageurs qui transitaient par Montpellier, ville très favorable aux échange durant le Moyen Âge. Mais il ne reste aujourd'hui aucun vestige de ces « hostelleries ». Comme de nombreuses rues de la ville de Montpellier, cette rue est également le siège de nombreux hôtels particuliers.

      Ne manquez pas de lever le yeux, au numéro 21, pour voir l'immeuble où vécut le célèbre préfet et résistant français Jean Moulin (1899-1943). Né à Béziers, il s'inscrivit en effet à la la faculté de droit de Montpellier après l'obtention de son baccalauréat, qu'il obtient à l'âge de 17 ans. Ayant dirigé le Conseil national de la Résistance durant la seconde guerre mondiale, il est considéré comme l'un des héros de la Résistance. La photo très connue où il porte un chapeau a été prise à Montpellier en octobre 1939. Il s'agit de l'hôtel édifié pour Jean-François de Rey, datant de 1682.

      Au numéro 33, un porche laisse apparaître une petite cour emplie de plantes verts, avec en son centre une magnifique statue de femme tenant une grosse lanterne dans sa main droite, posée sur un piédestal arrondi. Sur le côté, un arc, un escalier et un rampe métallique. L'hôtel de Boussugues, placé au numéro 27, a été construit au XVIIIe par Philippe de Boussugues, de la famille d'Officiers à la Cour des Comptes, Aides et Finances. Ce bâtiment a été édifié sur le sol de l'ancien collège de Saint-Ruf. Au numéro 51, si vous êtes attentifs, vous pourrez voir les anciens appartements de Jean-Jacque-Louis Durand, , né en 1760 à Montpellier, élu maire de Montpellier en 1790 et guillotiné à Paris le 12 janvier 1794, pendant la Terreur. Vous trouverez également dans cette rue l'hôtel de Plantade, des XVIIe et XVIIIe siècle, avec son beau balcon, où naquit Alfred Bruyas. Puis, l'hôtel des Fourques, datant du XVIIIe siècle, où se réfugièrent les collecteurs d'impôts lors de la révolte de 1645. Celui-ci sera refait après l'année 1721. La Grand rue Jean Moulin comporte, au numéro 11, la maison natale du peintre Frédéric Bazille (1841-1870), un des pionniers de l'impressionnisme. On le voit dans le tableau « Le déjeuner sur l'herbe » de son ami Monet. Il s'agit ici de l'hôtel Perier, du XVIe, un hôtel de voyageurs. Parmi ses nombreux édifices vous pourrez finalement vous arrêter davant la chambre de commerce et d'industrie, la CCI, situé dans l'hôtel Saint-Côme, au numéro 32, avec une belle fontaine placée devant son entrée

      Animée, vivante, colorée, la Grand rue Jean Moulin vous permettra d'allier plaisir et shopping, tout en vous permettant d'admirer les belles façades et entres des nombreux hôtels particuliers qui la composent.