D’après le journal l’Equipe, Louis Nicollin se serait emporté dans le vestiaire pailladin après le match face à Nice. Une colère démentie aussitôt par le club du MHSC.

Foot – Montpellier/MHSC : Laurent Nicollin dément la colère de Louis Nicollin

Le moins que l’on puisse dire c’est que Montpellier ne passera pas les fêtes en toute sérénité du côté du club de foot. En plus des résultats insuffisants des hommes de Rolland Courbis, l’ambiance ne semble pas être au beau fixe mais Laurent Nicollin a tenu à démentir les propos du journal l’Equipe mettant en avant une grosse colère de Louis Nicollin dans les vestiaires à Nice après la défaite de son équipe. Celle-ci aurait été déclenchée par la sortie de Rolland Courbis en conférence de presse annonçant qu’il allait trancher sur son avenir à Montpellier.

Le Président délégué du MHSC a donc rapidement réagit par un communiqué : « Laurent Nicollin, Président délégué du MHSC, dément le récit fantaisiste de l'après match à Nice relaté dans l'article "Nicollin a disjoncté" signé par Luc Hagège et Baptiste Chaumier paru dans le journal L'Equipe du dimanche 19 décembre. »

Le Club de Montpellier met en cause les « allégations » du quotidien sportif, « sans aucune vérification dans un contexte déjà suffisamment difficile sportivement. »

« Il est affirmé dans cet article que le président Louis Nicollin serait rentré de le vestiaire du MHSC suite à la conférence de presse de Rolland Courbis pour invectiver le coach en présence des joueurs, poursuit le club. Laurent Nicollin, cité dans l'article, réfute formellement ces affirmations puisque Louis Nicollin n'était pas présent dans le vestiaire après la conférence de presse. Il est regrettable de constater que de telles allégations puissent être portées par un journal comme l'Equipe sans aucune vérification dans un contexte déjà suffisamment difficile sportivement. »

Interrogé ce matin sur beIN Sports, Rolland Courbis a également fait le point sur la situation : « Ça peut arriver à Loulou de disjoncter, mais là, on ne l’a pas vu disjoncter comme j’ai pu le lire. Il est parti déçu comme tout le monde. » L’actuel coach pailladin pourra donc réfléchir à son avenir pendant les fêtes. Il ne devrait toutefois pas prolonger l’aventure cet été et déclare même que si Michel Der Zakarian est l’entraîneur choisi pour juin, c’est une très bonne idée : « Que Michel der Zakarian soit d’ores et déjà l’entraineur choisi pour le mois de juin comme cela est évoqué, je trouverais que c’est une très bonne idée. »

Une chose est certaine, sportivement, la première moitié de saison du MHSC est clairement insuffisante. Le club du MHSC est bien en dessous des attentes et termine le premier acte à une triste 13e place avec en plus la possibilité de se faire dépasser par les équipes qui jouent ce dimanche soir. Il faut dire que c’est le début de saison qui a plombé l’équipe, celle-ci a ensuite trouvé les ressources pour rebondir et aurait pu faire une bonne opération en s’imposant à Nice et enfin basculer dans le bon wagon. Une occasion gâchée par une offrande de Ryad Boudebouz et un manque de réalisme offensivement. Trop souvent, Montpellier n’a pas su saisir les opportunités pour atteindre la première partie de tableau. On espère que ce sera le cas dans les 19 matchs de la phase retour. Casimir Ninga se révélera peut-être comme l’attaquant tant attendu par les supporters, à lui de confirmer les espoirs placés en lui. Le secteur défensif devra aussi être plus rigoureux car certains buts encaissés le sont par la faute d’un certain flottement révélateur d’une fébrilité à corriger.  


RB.