Face à l’OM, au Vélodrome, le MHSC a souffert en première période pour en faire une deuxième de meilleure facture. L’attaque est restée stérile et la défense a cruellement manqué d’agressivité. (2-0)


OM 2-0 MHSC

Le MHSC se déplaçait à Marseille pour le compte de la 15e journée de Ligue 1. Les hommes de Jean (Fernandez) se devaient de faire un résultat sous peine de voir les critiques affluer encore plus. Malheureusement l’équipe n’a pas su faire preuve d’assez de réalisme offensivement et de rigueur défensivement pour ramener quelque chose, c’est donc le doute qui s’installe et auquel il faudra vite répondre pour ne pas s’enliser. La première mi-temps semble bien commencer pour les pailladins qui ne se laissent pas marcher dessus dès l’entame de la rencontre. Cependant, après quinze minutes correctes c’est l’OM qui prend le jeu à son compte pour se procurer les meilleures occasions. Il faut un Geoffrey (Jourdren) inspiré pour ne pas concéder l’ouverture du score. Le MHSC ne réagit pas et tente de défendre face aux assauts répétés de l’attaque marseillaise, ce qui devait arriver arriva, au terme d’une tergiversation dans la défense avec un ballon mal dégagé l’OM ouvre le score logiquement à la 36e minute. La réaction des pailladins est timide et les deux équipes rejoignent les vestiaires sur ce score d’un but à zéro. Le déchet technique affiché par l’équipe du président Nicollin a fortement empêché le MHSC de construire son jeu pour pouvoir se procurer des occasions.

En seconde période les Montpelliérains montrent un tout autre visage et réussissent à faire douter les Marseillais. De nombreuses situations auraient pu permettre au MHSC de revenir dans la partie mais la réussite depuis le début de saison fuit l’équipe de Jean (Fernandez). Il manque quelques centimètres, de la présence devant le but, un joueur capable de convertir ces occasions pour pouvoir renverser la tendance. De son côté l’OM perds beaucoup de ballon et peut remercier la maladresse affichée par l’attaque montpelliéraine. L’égalisation aurait été logique comme l’ouverture du score pour l’OM en première période mais là est bien le problème, une équipe a réussi à convertir ses temps forts et l’autre n’a pas su le faire quand c’est elle qui a prit le dessus. Pire, l’OM réussi en fin de match à doubler la mise sur un contre. Une action qui a le mérite de révéler la fébrilité défensive du MHSC qui n’ose pas attaquer le ballon et qui recule sans cesse naïvement avant d’intervenir ou pas... Ce match est l’illustration d’un groupe en mal de confiance à qui rien ne sourit et qui ne réussi pas à rentrer dans une rencontre comme il le faudrait. C’est un MHSC à réaction que l’on voit, il est temps de passer à l’action, qui plus est quand la réaction demeure stérile.

L’urgence de prendre des points est maintenant bien présente. On savait que pour reprendre confiance un déplacement à Marseille n’était pas forcément la meilleure des choses mais ce Vendredi soir le MHSC aurait pu ramener le nul. L’inefficacité offensive en seconde période par de la maladresse et des coups mal joués a fait que les pailladins n’ont pas pu revenir. Il faut aussi souligner la fébrilité défensive sur les deux buts encaissés, une défense qui a manqué cruellement de hargne et de mordant pour prendre le dessus sur l’attaque marseillaise malgré un début de match ou elle paraissait solide. On regrettera donc encore une fois une première mi-temps très peu inspirée et une deuxième bien meilleure mais sans concrétiser et c’est bien tout le problème du MHSC en ce moment. Suite à cette défaite les réactions ne se sont pas faîtes attendre, beaucoup désignant Jean (Fernandez) comme principal responsable des maux du MHSC, ce qui n’est pas une surprise à la vue de l’accueil ou plutôt du non accueil qu’il avait reçu à son arrivé à Montpellier. 

Le coach pailladin semble aujourd’hui bien peu soutenu et Loulou Nicollin n’arrangera pas les choses en déclarant « J’ai fait une connerie » en recrutant Jean (Fernandez), « Je ne lui en veux pas, c’est un mec bien, mais je pense que j’ai fait une connerie » a-t-il expliqué au quotidien Midi Libre. Une sortie médiatique assez mal venue là ou l’équipe a plus besoin de soutient que d’opposition au sein du club. Les détracteurs de Jean (Fernandez) peuvent eux, sûrement se satisfaire de cette intervention qui n’est cependant pas la meilleure des choses à quelques jours d’un match important face à Lorient. Un dossier peut-être mal géré comme l’avait été celui de René (Girard) en son temps. La communication ne semble pas le point fort de la maison. Les doutes sont légitimes en voyant le MHSC souffrir au classement, le bouc émissaire choisi pour endosser la responsabilité de la situation est donc Jean (Fernandez). 

Une analyse qui semble cependant assez légère et une situation qui révèle bien d’autres problèmes que doit régler le club, une politique qui doit être revue dans son ensemble à tous les niveaux. Les résultats des jeunes ne sont pas non plus exceptionnels là ou Nicollin avait déjà demandé en début de saison une prise de conscience dans Midi Libre le 21 août dernier : « Il y a des choses qui me gonflent. D’ailleurs, vendredi, il va y avoir explication de texte, a-t-il lancé.D’abord avec la cellule recrutement, parce que franchement, ce n’est pas terrible depuis deux ans, ensuite avec les entraîneurs du centre de formation. J’en ai marre d’entendre que le classement ne veut rien dire chez les jeunes (...) Alors ça va être clair, l’entraîneur qui ne termine pas dans les trois premiers de chaque catégorie de jeunes, il vire. » Une équipe première mal en point à l’image donc du club dans son ensemble. C’est tout un système qui doit être revu au-delà de la simpliste réponse Jean (Fernandez) dans la bouche de beaucoup de « supporters » du MHSC actuellement, il fait les frais d’un mal être qui continu après la saison dernière et a bien sur sa part de responsabilité dans le contexte actuel tout comme les joueurs, le staff et l’équipe. 

C’est une réponse collective qui doit être apportée et non pas un lynchage individuel qui ne réglera pas les véritables problèmes du club. Depuis le titre, il régresse et n’est déjà pas parvenu à atteindre son objectif la saison dernière avec pourtant des joueurs cadres qui ne sont aujourd’hui plus là, et un entraîneur qui n’était pas Jean (Fernandez). Ces joueurs qui n’ont pour l’instant pas été remplacé par les arrivées, aux actuels Montpelliérains de montrer qu’ils sont capables d’élever leur niveau de jeu et de jouer avec de l’envie et de la détermination. Une place en milieu de tableau est toujours accessible mais pour cela il faut une réaction rapide des joueurs dès mercredi face à Lorient, tout autre résultat qu’une victoire ne fera que plonger un peu plus le MHSC dans le doute et Jean (Fernandez) risque bien d’en faire les frais si rien ne change. On espère donc les trois points dès le prochain match même si certaines personnes semblent préférer voir le MHSC perdre pour favoriser le départ du coach pailladin. Une telle situation n’est pas souhaitable pour tout amoureux du club, chacun se forgera son opinion. Un des reproches qu’on lui fait est celui de ne pas gueuler assez sur la touche, il est sûr qu’après René (Girard) c’est un autre style. Alors Jean, gueule ! Lâche-toi ! Puisqu’apparemment se serait un gage de réussite. Plus sérieusement, seule une victoire pourra renverser la tendance mais surtout une belle série est indispensable.

Le MHSC reste donc à cette bien triste 16e place et l’objectif d’atteindre les dix premières peut s’éloigner un peu plus ce week-end avec les autres matchs qui restent à jouer. Cette fois il y a bien urgence de prendre les trois points lors du prochain match à la Mosson. Ce sera le 4 décembre, pas le temps donc de tergiverser pour le MHSC qui doit se ressaisir et vite.

Prochain match : MHSC– LORIENT, le 4 décembre à 19h00.

ALLEZ LA PAILLADE.


Multimédia :



OM 2-0 MHSC : les conférences de presse d'après... par MHSCofficiel



OM 2-0 MHSC : les réactions d'après-match (J15) par MHSCofficiel


Compo MHSC:   

Geoffrey JOURDRENDaniel CONGREVitorino HILTON (c), Siaka TIENEAbdelhamid EL KAOUTARIJoris MARVEAUX Souleymane CAMARA (46'), Rémy CABELLAMorgan SANSONBenjamin STAMBOULIJamel SAIHI > Anthony MOUNIER(79'), Djamel BAKAR > Victor Hugo MONTAÑO(4').

Avertissement : /

Stade : Stade Vélodrome.

Spectateurs : 35 045.

Arbitre : Fredy Fautrel.

But : /

Statistiques :

56

Possessions (%)

44

14

Tirs

8

6

Tirs cadrés

2

82

Passes réussies (%)

75

2

Hors-jeux

11

9

Corners

2

37

Centres

15

17

Fautes

12

2

Cartons jaunes

0

0

Cartons rouges

0


Classement : 

Équipe

MJ

V

N

D

BM

BE

DB

PTS

1

PSG

14

10

4

0

30

8

22

34

2

Monaco

15

9

5

1

24

11

13

32

3

Lille

14

9

3

2

16

4

12

30

4

Marseille

15

8

3

4

23

14

9

27

5

Saint-Étienne

15

7

3

5

23

17

6

24

6

Nantes

14

7

2

5

19

11

8

23

7

Lyon

14

5

4

5

20

17

3

19

8

Guingamp

14

5

4

5

17

15

2

19

9

Bastia

14

5

4

5

16

20

-4

19

10

Stade Reims

15

4

7

4

15

19

-4

19

11

Rennes

15

4

6

5

17

16

1

18

12

Bordeaux

14

4

6

4

17

18

-1

18

13

Nice

14

5

2

7

14

17

-3

17

14

Toulouse

14

4

4

6

11

20

-9

16

15

Évian

14

4

4

6

15

25

-10

16

16

Montpellier

15

2

9

4

17

20

-3

15

17

Lorient

14

4

2

8

15

23

-8

14

18

Valenciennes

14

2

4

8

12

21

-9

10

19

Ajaccio

14

1

5

8

10

22

-12

8

20

Sochaux

14

1

5

8

12

25

-13

8



RB.