Dans la nuit du 3 février, un exercice de grade ampleur sera mis en place pour simuler le crash d'un avion. Le but de cet exercice est de tester l'efficacité des dispositions prévues en cas de crash aérien à Montpellier.

Exercices de sécurité : Simulation d'un crash aérien

Un exercice de sécurité civile se déroulera ainsi à l’Aéroport Montpellier Méditerranée, le 3 février 2015. Le scénario, d’une durée de cinq heures, simulera un crash d’avion en phase d’atterrissage à l’aéroport de Montpellier, transportant 42 personnes dont les membres de l’équipage. L’accident a fait plusieurs blessés et décédés et certaines familles de passagers sont présentes dans le terminal.

Au cours de cet exercice, comme en cas d’accident réel, le plan de secours de l’aéroport de Montpellier sera activé. Les dispositions spécifiques du plan ORSEC (Organisation de la Réponse de Sécurité Civile) et l'activation du plan NOVI (Nombreuses Victimes) ainsi que la circulation de l’information dans la chaîne de commandement et la montée en puissance des secours opérationnels seront testées. Cet exercice de simulation permet de s’entraîner en situation réelle pour sensibiliser les usagers aux bons réflexes à adopter et tester la coordination des services intervenants afin d’améliorer la sécurité des personnes et des biens, et le service aux usagers.

Tous les services concernés (gendarmerie, police, pompiers, ...), le Service de Sauvetage et de Lutte contre l’Incendie sur les Aéronefs, la Cellule d'Urgence Médico-Psychologique, la Croix Rouge Française et la Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme seront mobilisés afin de tester l’efficacité des dispositions prévues par le plan de secours en cas de crash aérien sur Montpellier.