Escapade : Le Musée Zadkine aux Arques (Lot)

 

« Vous me trouverez aux Arques. (…) Ici, je « redeviens ». Mon œil scrute de nouveau le lointain, les bois, les rochers. »

Ossip Zadkine, lettre à Gaston Louis Marchal – 21 décembre 1961



Un sculpteur, deux musées

En 1934, le sculpteur et graveur cubiste d’origine russe Ossip Zadkine (1890-1967) acquiert une maison aux Arques. En 1988, le Département du Lot fait de cette maison à laquelle le sculpteur était très attaché un musée. Les œuvres présentées dans ce petit musée ont toutes été mises en dépôt par la Ville de Paris à l’exception du grand Christ, exposé dans l’église voisine, qui appartient au Musée national d’art moderne. A Paris, la « folie d’Assas » comme l’appelait l’artiste est un musée-atelier, inauguré en 1982. On y découvre des œuvres raffinées d’une étonnante créativité également présentes au musée des Arques dont le charme des lieux semble être un écho à ce « coin » de campagne parisienne. Les deux musées coopèrent pour promouvoir l’œuvre de Zadkine et proposent des expositions de qualité : ils ont été des lieux de vie choisis par l’artiste.


Réouverture du Musée Zadkine aux Arques

Dans le musée de la région, le visiteur peut découvrir une trentaine de sculptures représentatives des différentes périodes de l’œuvre de Zadkine. Pour ses premières sculptures taillées dans la pierre, l’influence des Arts primitifs est notable. L’artiste connut aussi une période cubiste qui le caractérise encore aujourd’hui. Par la suite, son fort attrait pour l’Antiquité et la poésie donna naissance à des œuvres néo-classiques. Tout au long de sa vie, Zadkine a porté un intérêt à la taille directe et à la « métaphore » de l’arbre. Les œuvres les plus remarquables du musée des Arques sont d’ailleurs de grandes sculptures en bois : le Christ (1938-1940) et la Pietà (1955-1957) – ces deux sculptures sont situées dans l’église romane du village, Daphné (1939), la Diane en bois polychrome (1940) et le dernier grand Orphée (1959-1961). Quatre grandes sculptures en bronze sont aussi exposées en plein air : le Grand messager (1953), Arlequin hurlant (1956), Les Lotophages (1961-1962), L’Arbre des Grâces (1962-1963). Le musée Zadkine des Arques est fermé pour travaux depuis janvier, il rouvrira au mois de mai.

Fatma Alilate

Musée Zadkine

Route départementale aux Arques

46 250 Les Arques

Téléphone : + 33 (0) 5 65 22 83 37

Tarifs : 1,50 à 3 euros

Date d’ouverture : 2 mai 2017.


http://www.tourisme-lot.com/voir-faire/sites-visiter/musee-zadkine-659628