Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets 2015 et grâce à la collecte de textiles usagés, Catherine DARDE, Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, Déléguée à l’insertion par l’emploi et à la Politique de la Ville, Cyril MEUNIER, Vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole, Délégué à la prévention et valorisation des déchets, propreté de l'espace public, en partenariat avec Philtex&Recycling et Emmaüs Montpellier, ont remis ce jour un chèque de 12 000 € à la Ligue contre le Cancer.

Dons de 12 000 € à la Ligue contre le Cancer
Le tri des textiles : un geste solidaire pour l’environnement et la santé 

Par convention, le groupement Philtex&Recycling - Emmaüs s’engage à reverser à la Ligue contre le Cancer 10€ par tonne de textiles usagés collectée. En 2015, un chèque de 12 000 € est remis à la Ligue contre le Cancer. Ce sont donc 1 200 tonnes de textile qui ont été collectées.

En s’associant au groupement Philtex&Recycling – Emmaüs, Montpellier Méditerranée Métropole offre la possibilité aux habitants de trier facilement les textiles au plus près de chez eux et dans l’un des 218 conteneurs déployés sur le territoire de la Métropole.

Ainsi, chaque habitant peut, en triant ses textiles, faire un geste éco-citoyen et solidaire, en direction des populations défavorisées d’une part, de la recherche médicale et de l’accompagnement des personnes atteintes d’un cancer d’autre part.


Des collectes solidaires 

Montpellier Méditerranée Métropole a développé un programme de collectes solidaires avec l’association des Amis d’Emmaüs qui met en œuvre deux fois par mois, dans des communes ou des quartiers de Montpellier différents, des collectes à domicile ou par dépôts volontaires destinés au réemploi des objets du quotidien.

Depuis 2010, 400 tonnes ont ainsi été collectées, avec une moyenne de 100 tonnes par an dont 60% sont réemployables. D’autres collectes à but de réemploi sont également mises en place avec cette même association, notamment la collecte des déchets d’équipements électriques et électroniques en déchèteries qui atteindra près de 400 tonnes en 2015 dont environ 30% d’objets réemployés. Là encore, le geste solidaire conduit les déposants à donner des objets encore utilisables.