Les Bleus ont écrasé le Danemark chez lui en finale du championnat d’Europe de Handball (32-41), décidément cette équipe est IMMORTELLE !

Des Bleus INDESTRUCTIBLES.

L’équipe de France de Handball a ajouté à son énorme palmarès un troisième titre de champion d’Europe face à une équipe danoise qui n’a jamais pu vraiment exister dans cette rencontre. Et pourtant, chez eux, les danois paraissaient favoris mais l’orgueil des Bleus et le talent de tout un groupe a su enterrer rapidement les espoirs des rouges et blancs ainsi que leur public qui ne s’attendait surement pas à une telle démonstration de force des français. En effet dès le début de match Thierry Omeyer est bien présent et effectue des arrêts exceptionnels dont il a le secret, le meilleur gardien du monde tient son rang de très belle manière. Grâce à cela et à une défense très solide et hargneuse, les Bleus peuvent faire parler leur talent offensif. Michaël Guigou, Valentin Porte, Daniel Narcisse ou encore Nicolas Karabatic font aussi preuve d’une grande détermination et la débauche d’énergie des français est énorme. Les attaques sont réussies et rien ne semble pouvoir arrêter la machine française.

L’équipe danoise pourtant très talentueuse a sombré alors qu’elle était favorite. Personne ne pouvait s’attendre à un tel dénouement tant les Bleus n’ont pas semblé éprouver de difficultés particulières à survoler cette rencontre. Seuls Mikkel Hansen ou Hans Lindberg ont pu par moment faire illusion mais c’était bien trop peu face à un groupe très au dessus lors de cette finale. Le gardien danois, pourtant l’un des meilleurs du monde si ce n’est le meilleur après Thierry Omeyer, n’a rien pu faire face aux attaques successives et aux vagues offensives françaises. Au bout de vingt minutes de jeu, l’avance était déjà de dix buts (17-7), énorme dans une finale que l’on annonçait très disputé, il n’en a rien été. L’expérience des français dans ce genre de rendez-vous a fait la différence et le contexte hostile ne les a pas dérangés bien au contraire. A la mi-temps l’écart est de sept buts (23-16).

Au retour des vestiaires, on repart comme on s’était quitté avec une attaque efficace et toujours une défense irréprochable. Une véritable démonstration et une belle réponse pour montrer que les maîtres ce sont toujours eux. Peut-être une nouvelle ère qui commence pour cette équipe avec de nombreux titres. L’avenir nous le dira en tous cas d’après les commentateurs le nouveau surnom est tout trouvé, les Bleus sont indestructibles ! 




RB.