Le Montpellier City Tour est le bus touristique de Montpellier qui permet de découvrir la ville en parcourant 13 km en une heure. On y découvre les principaux lieux qui ont fait son histoire depuis plus de mille ans, puisque Montpellier a été fondée en 985. S'il semble s'adresser principalement aux touristes, certaines informations délivrées par l'audioguide ne sont pas connues de tous les Montpelliérains.

Découvrez les secrets de Montpellier en une heure
Ce que beaucoup de Montpelliérains connaissent :
Le circuit débute par la place de la Comédie, emblème de la ville. C'est la place piétonne la plus grande d'Europe. Elle est entourée de constructions de style haussmanien. Il est possible de distinguer des traits rouges autour de la fontaine  : c'est le tracé de l'oeuf qui a été conservé avant que la place ne devienne piétonne.

Le tour continue en passant par le Cinéma Pathé (désormais la salle Rabelais)  ;  surmonté du coq de Charles en référence à Charles Pathé, un des 4 frères, il comporte 1000 places, aujourd'hui dédiées à des conférences et diverses manifestations.

Il passe ensuite par le musée Fabre, les quartiers modernes d'Antigone et les berges du Lez pour arriver aux nouveaux quartiers de Port Marianne et Odysseum. On y apprend des éléments sur la construction d'Antigone (quartier conçu par Ricardo Bofill à partir de 1977 voulu par G. Frêche inspiré de la Grèce antique), la bibliothèque inter-universitaire Richter avant d'arriver sur l'avenue Raymond Dugrand. S'étendant sur 34 mètres de large, elle est considérée comme la rambla à Barcelone où les piétons peuvent se promener, entourés de végétation et de pergola.

Les tramways de la ville sont également l'objet d'explications retraçant leur histoire, leur symbolique ainsi que l'artiste qui les a crées.

En arrivant à Odysseum, le bus marque un arrêt sur la Place des Grands Hommes  : récemment construite, elle est entourée de statues de personnages de l'histoire tels Mao, Golda Meir ou Mandela. La place a fait débat en comportant une statue de Lénine. A travers la borne multimedia présente à l'entrée du site, nous pouvons découvrir les biographies des 10 personnages.

Une visite de Montpellier n'est jamais complète sans le passage devant la mairie  : dans le fond de la place George Frêche, siège le bâtiment construit par Jean Nouvel et François Fontès. Cette silhouette bleue emblème de la ville a été surnommée «  le paquebot  » ou encore «  le glaçon  ». Ce que les Montpelliérains savent moins c'est qu'elle sert également de centrale photovoltaïque productrice d'électricité.

Les informations moins connues :
En longeant les berges du lez, on apprend qu'il y avait autrefois des guinguettes et des  joutes. Une flore exotique inattendue venait du commerce de la laine  : en la lavant, diverses graines se déversaient dans l'eau et poussaient sur les rives.

Les Beaux-Arts, l'Ecusson, la chapelle St Charles, le jardin des plantes, la cathédrale St Pierre, la faculté de Médecine, l'ancienne prison  (construite sous Napoléon III), le jardin du Peyrou, l'arc du Triomphe, le palais de Justice, les halles Castellane sont également l'objet d'explications. Seriez-vous capables de décrire leur histoire  ?

Par exemple, le couvent des Ursulines (désormais l'Agora)  fut une prison puis une caserne avant de devenir en 1988 le centre chorégraphique national.

Le Verdanson quant à lui était auparavant surnommé le «Merdanson » car il servait de déversoir aux tanneurs et aux abattoirs de la ville.

Remarques :
Dans le bus, un écran affiche des photos illustrant les monuments ou endroits parcourus.
Un toit ouvrant ferme en cas de pluie.
Les audioguides des casques comportent 10 langues.

Infos pratiques :
Adultes  : 12 euros
Ados  : 10 euros
Enfants (3 à 12 ans)  : 8 euros
Départ devant l'Office du tourisme.