Damien Alary et Jean-Claude Gayssot affirment leur position pour la "Mise en œuvre d'une véritable politique européenne pour répondre aux défis de la communauté de destin des peuples de la Méditerranée ”

Damien Alary pour la mise en oeuvre d'une politique européenne d'accueil des réfugiés méditerranéens

En tant que membres de la Conférence des Régions Périphériques Maritimes d'Europe, et signataires de la campagne « Nous tous Méditerranéens », Damien Alary, Président de la Région Languedoc-Roussillon et Jean-Claude Gayssot, Vice-Président délégué aux relations internationales, à l’Europe et à la Francophonie, demandent :
«aux institutions européennes de définir une véritable politique méditerranéenne qui prenne en compte la gestion des flux migratoires et réponde aux défis de la communauté de destin qui lie les peuples de la Méditerranée. Cette politique doit comprendre le droit d’asile, la lutte conjointe contre les réseaux de passeurs criminels, un système de réinstallation des migrants fondée sur une responsabilité partagée, une gestion durable des centres d’accueil, l’aide à l’intégration, la lutte contre le terrorisme et la promotion des valeurs démocratiques. Elle doit contribuer à une Méditerranée de paix, de prospérité et de cohésion. Nous souhaitons que les Régions du pourtour de la Méditerranéen soient particulièrement associées à la réflexion et à la mise en œuvre de la politique migratoire de l’Union Européenne. »

Par ailleurs, Damien Alary s'associe à Jean-Claude Gayssot, auteur de la loi contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie, encourageant « Chaque commune de notre Région à accueillir une ou plusieurs familles de réfugiés sans distinction d'origine ou de confession religieuse ».

Au cours de l’été, la crise migratoire en Méditerranée a connu des proportions jamais atteintes, les conditions météorologiques ayant permis aux trafiquants de faire passer un nombre plus important de personnes sur cette dangereuse traversée. Parallèlement, l’augmentation dramatique du nombre de réfugiés de passage dans la partie ouest des Balkans a démontré que l’urgence s’étend bien au-delà de quelques pays de l’Europe du sud.

Selon l'ONU, le nombre de migrants et de réfugiés qui ont fait ce voyage à travers la Méditerranée en direction de l'Europe a atteint un niveau record de 137 000 au cours des six premiers mois de l'année,soit un bond de 83% par rapport à la même période l'année dernière. Fin août 2015, le chiffre des 300 000 migrants a été atteint, avec 2500 personnes signalées mortes ou disparues.

Dans l’optique de provoquer un véritable changement de mentalité, dans les esprits et les institutions, plusieurs représentants des Régions européennes de la Méditerranée ont lancé la campagne "Tous Méditerranéens," basée sur les valeurs de solidarité, le dialogue interculturel et interreligieux, l'intégration socio-économique, la coopération et la participation actives des citoyens, la lutte contre le racisme, l'ethnocentrisme et la xénophobie.