Damien Alary, , nouveau Président de L’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée

Damien Alary, , nouveau Président de L’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée

Francina Armengol, Présidente des Îles Baléares, a transmis le relais à Damien Alary, Président de la Région Languedoc-Roussillon, en présence de Martin Malvy, Président de la Région Midi-Pyrénées et Francesc Homs, Conseiller de la Présidence de la Generalitat de Catalogne.

Dans le cadre de cette rencontre, les Présidents et le Conseiller signeront une déclaration commune sur la situation des réfugiés en Méditerranée. Les quatre territoires affirment que la mer Méditerranée ne peut pas devenir un « cimetière » et « il est nécessaire de prendre des mesures conjointes pour mettre fin aux insupportables épreuves vécues par des centaines de milliers de personnes ». Dans ce sens, les représentants des régions membres de l’Eurorégion, demandent à l’Union européenne « une politique commune d'asile » pour « veiller à ce que ces personnes puissent s’installer dans des conditions de sécurité et de dignité dans les territoires qui les accueillent. »

Le Président de la Région Languedoc-Roussillon a présenté ses ambitions pour l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée à la hauteur des défis du 21ème siècle :
« À l'heure où la planète se prépare aux défis de l'environnement et de la transition énergétique, notamment avec la COP21 du mois de décembre qui se tiendra à Paris sous la présidence de François Hollande, Président de la République Française, notre Eurorégion dispose d'un savoir-faire et de compétences qui participent à l'amélioration des conditions de vie, par l'innovation et par l'investissement.
C'est pourquoi, dans le prolongement de ses actions précédentes, l'Eurorégion Pyrénées-Méditerranée doit se projeter et réaffirmer ses ambitions à la hauteur des défis du 21e siècle :
-  faire de la Méditerranée son meilleur atout ;
-  préserver l'environnement pour réussir les défis du développement durable et de la transition énergétique ;
-  agir pour sa jeunesse, pour l'emploi, pour la croissance et pour la solidarité ;
-  se réunir autour d'une histoire partagée et d'un destin lié.
Pour que l'Eurorégion Pyrénées-Méditerranée soit un espace politique plus visible, je propose de convoquer deux réunions des présidents par an, d’organiser une conférence euro-régionale sur les risques naturels et d'ouvrir l'Eurorégion aux Communautés autonomes de Valence et de l'Aragon. Il nous appartient de garantir l'efficacité de nos actions et de rappeler nos priorités : emploi, activités des entreprises, innovation, tourisme, recherche, services publics, lutte contre les risques naturels, préservation des ressources naturelles, avenir de la Méditerranée, échanges culturels, excellence universitaire et réussite de la construction européenne…».

À propose de l'Eurorégion Pyrenées-Mediterranée

L’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée, née le 29 octobre 2004, est un projet de coopération politique entre la Catalogne, les Îles Baléares, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. Sa déclaration constitutive fixait l’objectif de créer, au nord-ouest de la Méditerranée, un pôle de développement durable basé sur l’innovation et l’intégration sociale et économique du territoire, et de contribuer à la construction d’une Europe unie, solidaire et proche des citoyens. L’Eurorégion a porté aussi une spéciale à l’amélioration de ses infrastructures de transport.

Afin de se doter d’un instrument juridique, l’Eurorégion a créé en août 2009 le GECT Pyrénées-Méditerranée, qui lui permet d’avoir la capacité d’agir en son propre nom et d’atteindre ses objectifs, en particulier la cohésion économique, sociale et territoriale.

Le fonctionnement de l’Eurorégion et de son GECT repose sur une présidence tournante de 18 mois. Le gouvernement des îles Baléares détient la présidence de l’Eurorégion depuis mai 2014 jusqu’à octobre 2015.