Ce lundi 20 juillet, le Préfet de région Pierre de Bousquet et le Président de la Région Languedoc-Roussillon Damien Alary ont signé le Contrat de plan État - Région 2015-2020. Par ce contrat, l’Etat et la Région s’engagent pour les 6 ans qui viennent, sur des actions d’investissement et de soutien dans différents secteurs stratégiques pour la région, dans le but de favoriser la croissance économique et l’emploi en Languedoc-Roussillon.

Contrat de plan État-Région : Des fonds levés pour la croissance économique et l'emploi

Avec le CPER, l’Etat et la Région mobilisent 1,18 milliard d’euros pour le Languedoc- Roussillon : l’État 449,7 M€, et la Région 737,1 M€. Cet engagement conjoint permet en outre d’obtenir un effet de levier important en mobilisant aussi les autres collectivités et les fonds européens, afin de réaliser mieux et plus vite les projets stratégiques pour la région.

Le CPER sera articulé autour de sept volets thématiques et d’un volet territorial :

- La mobilité multimodale avec trois sous volets routier, ferroviaire et portuaire : 467 M€ au total d’investissements publics attendus, dont 138,5 M€ de l’État et 155,5 M€ de la Région. 
- L’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation : 220 M€ au total d’investissements publics attendus, dont 74,784 M€ chacun de l’État et de la Région. 
- La transition écologique et énergétique : 724 M€ au total d’investissements publics attendus, dont 182,8 M€ de l’État et 175,7 M€ de la Région. 
- Le numérique : 677 M€ au total d’investissements publics attendus, dont 95,7 M€ de l’État et 141,6 M€ de la Région. 
-  L'innovation, les filières d’avenir et l’usine du futur : 60 M€ au total d’investissements publics attendus, dont 28 M€ de l’État et 23,64 M€ de la Région et 8,36 M€ de FEDER. 
-  L’emploi : 23,9 M€ au total d’investissements publics attendus, dont 7,9 M€ de l’État, 14 M€ de la Région, 2 M€ de Fonds social européen (FSE). 
- La culture et le patrimoine : 52,8 M€ au total d’investissements publics, dont 11,35 M€ de l’État et 32,35 M€ de la Région, auxquels s’ajouteront d’autres crédits hors CPER.

- Le volet territorial : plus de 350 M€ d’investissements publics attendus, dont 32,65 M€ de l’État et 120 M€ de la Région. Le volet territorial permet d’accompagner les différentes dynamiques territoriales, dans une démarche intégrée : les espaces urbains, ruraux et littoraux ainsi que la future métropole de Montpellier.