Présentation des nouvelles avancées dans le domaine de la Thérapie Cellulaire appliquée au traitement de certains cancers.

ATTACK


ATTACK

 

Malgré de nombreux progrès réalisés dans le domaine de la cancérologie, les traitements « conventionnels » (chimiothérapie et radiothérapie) administrés aux patients ne garantissent pas le traitement et la guérison de tous les patients atteints de diverses tumeurs. Dès lors des approches alternatives à ces traitements sont en cours de développement. C'est notamment le cas de l'immunothérapie et de la thérapie cellulaire. Ces deux approches visent à stimuler le système immunitaire des patients pour améliorer la façon dont il va lutter contre les tumeurs.


L'immunothérapie anticancéreuse consiste, à ce jour, principalement en l'administration de substances qui vont stimuler les défenses immunitaires tels que les anticorps, les interférons (pour certains lymphomes, mélanomes...)) et les interleukines (ex : IL-2 utilisés dans certains cancer du rein et certains mélanomes). A ce jour, plusieurs protocoles utilisant ces molécules ont été mis en place et validés avec succès puisqu'ils ont donné des résultats thérapeutiques très encourageants.
 

 

 

 


La thérapie cellulaire en général vise à traiter les patients en leur apportant des cellules modifiées ou au statut particulier. Plus spécifiquement d'un point de vue thématique, plusieurs équipes de

recherche, dont la nôtre, focalisent leur attention sur le développement de stratégies innovantes visant à modifier les lymphocytes T, principaux acteurs de la réponse immunitaire, afin qu'ils réagissent plus efficacement contre les cellules cancéreuses.


Tous les deux ans, le consortium européen ATTACK (http://www.attack-cancer.org/) réunit les meilleurs experts mondiaux de la thérapie cellulaire appliquée à la lutte contre des cancers. Ce congrès se propose de traiter des avancées récentes réalisées sur ce sujet en présentant les nouveaux résultats obtenus tant en recherche fondamentale, que précliniques ou cliniques incluant les domaines de recherche aussi variés, mais non exclusifs, que la différenciation et l'homéostasie des cellules T, la réponse immunitaire, le transfert de gènes, les cytokines et l'environnement tumoral.


Le but principal de ce congrès est de favoriser au maximum les interactions entre experts en permettant aux chercheurs présents de discuter de leurs résultats récents, de mettre en commun leurs idées, d'établir de nouveaux et de développer de nouvelles collaborations entre laboratoires de recherches universitaires, privés et des différents centres cliniques.