Château de Lavérune

Adresse

Laverune
34000 Montpellier


Présentation

Un musée et une médiathèque donne un nouveau souffle au château des évêques

Le château de Lavérune est aussi bien connu sous le nom de château des Évêques. Il prend son origine au Moyen-âge puisque le premier bâtiment date approximativement du XIIIème siècle. Il se situe en dehors des mûrs de la ville, mais on dispose de peu d’informations sur le début de son histoire. Au XVIIème siècle le château change souvent de propriétaire, il voit passer plusieurs familles de notables protestants. C’est en 1692 que l’évêque de Montpellier, Charles de Pradel, acquiert le château. Ainsi la demeure ne passe plus de famille en famille mais d’évêque en évêque et trouve son deuxième nom. Monseigneur de Colbert lance des travaux en 1702, dont il ne verra malheureusement pas la fin, contrairement à nous puisque une grande partie de l’aspect extérieur du bâtiment date de cette période. Au niveau du parc, nous devons les arbres des Amériques à Jean-Jacques Brunet qui acquiert le château en 1791. Ces arbres comme les magnolias ou le cyprès chauve étaient à la mode à cette époque. Le nom du cyprès chauve prend toute sa signification en hiver lorsqu’il perd ses aiguilles, tandis que les magnolias enchantent le parc lorsqu’ils fleurissent en été. C’est également à Jean-Jacques Brunet que l’on doit la présence d’un jardin à l’anglaise, cependant les autres réalisations de ce bienfaiteur ne sont plus visibles aujourd’hui. Après sa mort, les propriétaires suivant ne prennent pas soin du château et de son parc. Seul Georges Petit en 1922, lui donna un peu d’attention, mais lui aussi décède sans succession protectrice : une partie du domaine est vendue. En 1972 tout doit être vendu, mais la ville intervient, le domaine est enfin protégé et restitué.

 

20 ans plus tard, le 15 mai 1992 on inaugure le musée municipal Hofer-Bury au 1er étage du château de Lavérune. Il doit son nom à l’amateur d’art qui a généreusement fait don de sa collection de peintures et sculptures contemporaines à la commune. Six salles d’exposition se sont ainsi installées au château des Évêques, lui donnant un nouveau souffle culturel. L’une des salle est consacrée au peintre chinois Wang-Wei-Xing. Le musée est ouvert au monde avec des œuvres de plusieurs continents, mais la primauté est donnée aux artistes régionaux. Au 1er étage on admire donc des peinture et sculptures contemporaines. Parallèlement, au rez-de-chaussée le salon de musique orné de gypseries italiennes (décoration murale moulée et sculptée en gypse), classé Monument historique, est à découvrir lors d’expositions de peinture ou de concerts.

 

En extérieur, le parc de 5 hectares est lui aussi classé Monument historique. Il est toujours ouvert aux visiteurs, et accueille les locaux de l’école de musique et du club de pétanque. Le parc voit également passé, depuis peu, beaucoup de lecteur, puisque toute une aile du rez-de-chaussée a été réaménagée en médiathèque. De nombreuses salles de lecture ont été mises en place notamment autour du jardin lapidaire et dans l’ancienne chapelle. L’espace d’accueil a prit place dans l’ancienne cuisine du château, pour informer et orienter les consultants des 3600 ouvrages, 500 bandes dessinées, 400 Cd audio, 220 Dvd et quatre postes d’accès à internet.