Du 24 au 27 avril 2014, la Park&Suites Arena recevra les Championnats d'Europe de Judo. Mis à part Paris et Lyon (en 1975), c'est la première fois qu'une autre ville française accueillera cette compétition. Un événement pour Montpellier et pour la Région Languedoc-Roussillon qui se réjouissent de recevoir durant quelques jours les plus grands judokas européens.

Championnats d'Europe de Judo à la Park&Suites Arena de Montpellier en 2014

Entretien avec Jean-Luc Rougé, Président de la Fédération Française de Judo qui nous explique pourquoi les plus hautes instances du judo ont choisi la capitale héraultaise pour accueillir cet événement sportif.


- Qu'est-ce qui a motivé le choix de Montpellier ?
Il y a plusieurs raisons. Nous profitons de l'ouverture de la Park&Suites Arena et du succès des Championnats de France qui s'y sont déroulés en novembre 2012 pour rebondir au niveau international. Aussi, il y a des équipes très compétentes et dynamiques sur place qui ont déjà fait leurs preuves. Enfin, le soutien des collectivités territoriales a également été décisif.

- Le fait de disposer d'un équipement tel que la Park&Suites Arena est certainement un atout de taille ?
Effectivement, la salle correspond tout à fait à nos besoins. Elle dispose d'une bonne capacité pour accueillir de nombreux spectateurs et il y a de la place pour installer des salles d'échauffements pour les sportifs. Nous venons de Budapest, où étaient organisés cette année les Championnats d'Europe, et je trouve que les deux salles se ressemblent beaucoup dans leur conception et configuration intérieures.

- Le fait d'avoir déjà « testé » l'équipement dans sa configuration judo a donc convaincu...
Les Championnats de France à Montpellier ont servi de modèle. J'ai pu prendre des photos et faire des films pour montrer ce que nous avions fait ici. Nous avons eu de très bons retours sur cet événement et c'est ce qui a permis de convaincre le Comité Directeur de l'Union Européenne. (photo ci-contre Marc Ginot)


- D'autres pays s'étaient-ils portés candidats ?
Oui, de mémoire je me souviens qu'il y avait la Croatie.

- Sans compter le Palais Omnisports de Paris-Bercy et la Park&Suites Arena de Montpellier, d'autres lieux en France seraient-ils en mesure d'accueillir un tel événement ?
A vrai dire, il y a peu de salles de ce type en France. Peut-être celle de Rouen ou de Lille... Mais il est vrai qu'à part le Palais omnisport de Paris-Bercy, c'est compliqué. Nous avons un gros déficit de salles en France ! Pour preuve, il n'y en a qu'une seule à Paris alors qu'à Madrid (capitale espagnole) on en compte 4 fois plus. Aussi, outre un déficit de salles en France, la plupart d'entre elles sont dédiées aux sports collectifs et non aux sports individuels, ce qui pose souvent problème pour les réserver car elles sont occupées par les sports collectifs. Nous n'avons donc pas toujours le choix du calendrier. Honnêtement, nous songeons parfois avec d'autres fédérations de sports individuels à construire notre propre salle.

- Comment a été perçu le choix de Montpellier par les autres fédérations européennes ?
Les autres présidents de fédérations connaissaient Montpellier, la Méditerranée. La nouvelle a donc été bien accueillie.

- Combien de participants et de spectateurs attendez-vous ?
Nous attendons près de 500 participants en provenance de 46 pays européens. Nous aurons les meilleurs judokas d'Europe. Je pense que le public sera très international avec une forte représentation des espagnols et des italiens, deux pays proches de Montpellier.