bruno-fontaine-elias-dans-kamelloot-presente-san-a Nous sommes tous des gars en train de mourir,

à partir du moment où on sort de Maman...

Il faut beaucoup de talent pour faire rire avec des mots.

Mais il faut du génie pour amuser avec des points de suspension...

Quand j’ai besoin d’un mot que ma langue me refuse, je l’invente !

Il y a tellement de rebondissements dans mes livres qu’on les croirait en caoutchouc.

Frédéric Dard

« San Antonio

chez les Gones » de Fréderic Dard

Au Carré Rondelet

Du 8 au 10 novembre à 20h.30 et

dimanche 11 nov. à 18h.

Nous sommes tous des gars en train de mourir,

à partir du moment où on sort de Maman...

Il faut beaucoup de talent pour faire rire avec des mots.

Mais il faut du génie pour amuser avec des points de suspension...

Quand j’ai besoin d’un mot que ma langue me refuse, je l’invente !

Il y a tellement de rebondissements dans mes livres qu’on les croirait en caoutchouc.

Frédéric Dard

« San Antonio

chez les Gones » de Fréderic Dard

Au Carré Rondelet

Du 8 au 10 novembre à 20h.30 et

dimanche 11 nov. à 18h.

Un défi? Une performance? Non, juste un comédien, tout aussi passionné et cinglant qu’un auteur,

une rencontre entre des mots et un passeur de mots.

Bruno Fontaine est seul sur scène, et interprète une trentaine de rôles....

Alors voilà! Et finalement tout cela n’est-il pas simplement la base de notre travail?

Une scène, un acteur, un texte... Elisabeth DIAMANTIDIS , metteure en scène

Dans le petit village de Grangognant-au-Mont-d'Or, aux alentours de Lyon,

deux élèves de l'école ont disparu, et leur instituteur a été retrouvé assassiné.

San Antonio décide donc de s'y rendre pour élucider le mystère.

Il charge Bérurier de se faire passer pour le nouvel instituteur, afin de mieux mener son enquête.

Le jour où l’inspecteur de l'Éducation nationale se présente,

il a la surprise de découvrir l'institueur Béru tapant le carton avec ses élèves et faisant circuler le kil de rouge.

Si vous avez des enfants et si vous êtes tatillons sur leur éducation,

je ne vous conseille pas de les envoyer à l'école

de "Grangognant‐au‐Mont‐d'Or".

Et cela pour deux raisons :

‐ La première est que ce paisible village de la région lyonnaise

est actuellement le siège d'un drame qui

bouleverse toute la France :

les "Gones" y disparaissent les uns après les autres

et l'on assassine les maîtres d'école.

‐ La deuxième raison est que le nouvel instituteur à pour nom Bérurier !

Je ne vous en dis pas plus !

Seul en scène, Bruno Fontaine viendra vous conter avec délice

les aventures de San Antonio et de ces nombreux personnages haut en couleur.