On se souvient tous de cette campagne de publicité qui mets en scène une jeune femme faisant du stop, accompagnée par le slogan "vous pourriez la prendre pour un euro par jour". Utilisée par l'auto-école ECF Bouscaren de Montpellier, cette publicité jugée sexiste a largement fait débat et évoquée l'indignation de plusieurs associations féministes.

Bad buzz sexiste de retour pour l'auto école montpelliéraine

En raison des nombreuses plaintes déposées au jury de déontologie publicitaire, l 'autorité juge ces plaintes fondées et reconnait enfin le caractère non respectueux de la personne humaine énoncé dans les points 2.1 et 2.2. de la Recommandation « Image de la personne humaine ». Pour riposter, l'auto-école avait lancé peu après la sortie de cette campagne scandale,  une autre publicité avec un homme dévêtu et musclé à souhait, accompagné du même slogan, réfutant tout sexisme apparent. C'est la ARPP (autorité de régulation professionnelle de la publicité) qui se prononcera prochainement quant au non renouvellement de cette publicité.