Les patrons de la presse nationale ont décidé de ne pas mettre en fabrication les quotidiens nationaux datés de mercredi. Ils entendent dénoncer un nouvel appel à la grève lancé chez Presstalis (distribution de la presse) ce mardi, et qui met en péril l'existence même de la presse nationale. Lire la suite sur franceinfo.fr.