Hier soir, une réunion de concertation citoyenne sur l'aménagement du quartier de l'ancienne école d'infanterie s'est tenue à l'ancienne mairie de Montpellier.

Aménagement du futur quartier EAI: citoyens, vous avez la parole!

Comment favoriser la tranquillité urbaines? Quels usages du parc Montcalm? Comment concilier parc de proximité et parc de destination? Faut-il fermer le parc ou qu'il reste ouvert? Telles étaient les questions posées lors de cette soirée de concertation citoyenne sur l'aménagement des espaces publics du futur quartier de l'ancienne école d'infanterie . Organisé par la mairie, cet atelier a eu lieu hier soir salle Pagézy à l'ancienne mairie.

Des montpelliérains de tout ages étaient invités à donner leur avis et de proposer des idées concrètes et argumentées autour de ces enjeux. Ils pouvaient même énoncer les idées à éviter pour l'aménagement de la zone. Chaque table était consacrée à l'un des 5 thèmes de l'atelier (les espaces publics, les usages du parc, laisser le parc ouvert ou fermé, la place des différents modes de déplacements, et l'insertion du tramway). Les participants devaient discuter entre eux, faire ressortir des propositions que le porte-parole du groupe restitua ensuite au reste de la salle. Ces idées seront  transmises aux urbanistes chargés du projet. Parmi les suggestions: pas de route ou de tramway traversant le parc, installer des toilettes pour chien, construire un parking pour les habitants...

Cet atelier intervient dans la troisième phase de l'aménagement du futur quartier ( appel à idée en 2010-2011, présentation des intentions de projets aux citoyens en 2012, atelier urbains actuellement et présentation publique du projet définitif à partir du mois de septembre).

Pour Michalel Delafosse, adjoint au maire délégué à l'urbanisme, « Montpellier est une ville qui développe de nouveaux quartiers. Pour améliorer le quotidien des gens qui y habitent, accueillir les nouveaux, transformer la ville, il faut être à l'écoute de la population, qui sur l'aménagement ont leur mot à dire » avant de rajouter que «  Ce n'est pas: « moi dans mon jardin je veux ceci ou cela », mais plutôt d'affirmer dans quel direction chaque citoyen veut aller ».

Il est également possible d'exprimer ses idées par l'intermédiaire du site  www.eaij.enparle.net.  La prochaine concertation citoyenne se tiendra le 16 mars prochain au matin, salle des rencontres de l'hôtel de ville sur le thème de l'habitat.