« Un break à Mozart 1.1 » de Kader Attou à l’Opéra Berlioz pour la Saison Montpellier Danse

Dans Un break à Mozart 1.1 il s'agit de faire se côtoyer la musique savante avec la danse d'aujourd'hui. J'aime imaginer que les danseurs constituent une somme de communautés de corps dansants. J'aime la question d'humanité là-dedans : au-delà des danseurs qui exécutent un mouvement, il y a quelque chose de très habité en eux. Être aujourd'hui en résonance avec l'œuvre de Mozart, c'est comme être à l'unisson entre le passé et le présent, une fraternité entre deux époques. Je me demande ce que Mozart en aurait pensé ?

Kader Attou, Directeur du Centre Chorégraphique national de La Rochelle et du Poitou-Charentes


Ce break à Mozart 1.1 est une rencontre entre l’écriture ciselée de Kader Attou (né en 1976) et l’excellence des dix musiciens du prestigieux Orchestre du Théâtre des Champs-Élysées. C’est un dialogue qui unit la puissance des dix danseurs hip hop dont la technique est infaillible et cette force de deux œuvres majeures de Mozart, Le Requiem et Don Giovanni.


Danseurs hip hop et musiciens de l’Orchestre du Théâtre des Champs-Élysées

Un break à Mozart 1.1 ne sera pas une simple relecture d’Un break à Mozart mais bien une nouvelle création à part entière de Kader Attou, imaginée et chorégraphiée pour la scène avec de nouvelles partitions musicales de l’Orchestre du Théâtre des Champs-Élysées et une création lumière de Denis Chapellon. Le projet est né d’un désir partagé : faire dialoguer à partir de la rencontre du CCN de La Rochelle et de l’Orchestre du Théâtre des Champs-Élysées, deux univers artistiques fortement marqués, pour écrire à quatre mains une partition originale, entre danse d’aujourd’hui et musique des Lumières. Aux dix danseurs hip hop réunis par le chorégraphe Kader Attou, directeur du Centre Chorégraphique national de La Rochelle, répondent sur scène dix instrumentistes de l’Orchestre, tour à tour trio, quatuor ou ensemble de cordes. Un break à Mozart chemine à travers une œuvre directrice : le Requiem, chef-d’œuvre inachevé du compositeur transcrit pour cordes par Lichtenthal dès le début du XIXe siècle. Dépouillée du texte latin de la messe, cette version instrumentale du Requiem, présentée sous forme d’extraits, forme l’ossature du spectacle. Elle est le théâtre d’un jeu de résonances musicales et chorégraphiques nourries des univers de deux compagnies, pour une rencontre inédite et prometteuse. Kader Attou a souvent fait danser sur des interprétations majeures de musique classique. Il permet au génie de Mozart de répondre à la force du hip hop, et crée une harmonie entre musique et danse.


Kader Attou, du hip-hop à la Direction du Centre Chorégraphique national de La Rochelle

En 1989 à Saint-Priest près de Lyon, Kader Attou, Éric Mezino, Chaouki Saïd, Mourad Merzouki et Lionel Fredoc fondent la Compagnie Accrorap, dont l’écriture était basée sur l’acrobatie et les danses de rue. Du collectif d’artistes des débuts à l’émergence de chorégraphes reconnus, le travail de Kader Attou se caractérise par une grande ouverture au monde grâce à des voyages conçus comme autant de moments de partage, et aussi par un intérêt pour d’autres formes artistiques et courants. Dans la fièvre de la découverte de la breakdance et avec les premiers spectacles d’Accrorap, naît le désir d’approfondir la question du sens et de développer une démarche artistique. Athina, en 1994, marque les grands débuts d’Accrorap sur la scène de la Biennale de la danse de Lyon. Créée en 1996 Kelkemo - hommage aux enfants de réfugiés bosniaques et croates, est le fruit d’une expérience riche dans des camps à Zagreb en 1994 et 1995. Prière pour un fou (1999) est une pièce charnière de l’univers chorégraphique de Kader Attou. Il part à la rencontre du drame algérien en cette période de la décennie sanglante, et il s’interroge sur la possibilité de poursuivre le dialogue entre Orient et Occident. Suivront Anokha (2000), Pourquoi pas (2002), Douar (2003)… En 2008, Kader Attou est nommé Directeur du Centre Chorégraphique national de La Rochelle, devenant ainsi le premier chorégraphe hip hop nommé à la tête d’une telle institution.


Depuis 2003, Kader Attou vient régulièrement à Montpellier Danse. Jean-Paul Montanari, directeur de Montpellier Danse, soutient le chorégraphe: « Il est un des rares chorégraphes français à faire un travail sans racine, dans la seule mémoire de ce qu’il est. » Avec Un break à Mozart 1.1, accompagné par le prestigieux Orchestre des Champs-Élysées et les dix danseurs, Kader Attou clôture les pièces de la Saison Montpellier Danse dont la programmation se poursuit par les ateliers danse, les séances Cinéma et les Studios ouverts où des danseurs et chorégraphes présentent des créations en cours au public. Le Festival Montpellier Danse, événement majeur de la ville et de la Métropole, est annoncé du 22 juin au 6 juillet 2018.


Un break à Mozart 1.1 par Kader Attou

Opéra Berlioz – Le Corum, Montpellier

CCN de La Rochelle / Cie Accrorap

Pièce pour dix danseurs et dix musiciens

Direction artistique et chorégraphie : Kader Attou

Avec : Mickaël Arnaud, Sim’Hamed Benhalima, Bruce Chiefare, Virgile Dagneaux, Erwan Godard, Kevin Mischel, Jackson Ntcham, Artem Orlov, Mehdi Ouachek, Nabil Ouelhadj

Orchestre du Théâtre des Champs-Élysées, Direction Philippe Herreweghe : Bénédicte Trotereau - violon et direction, Clara Lecarme - violon, Philippe Jegoux - violon, Thérèse Kipfer - violon, Ilaria Cusano / Jean-Marc Haddad - violon, Marie Beaudon - alto, Wendy Ruymen - alto, Vincent Malgrange, violoncelle, Harm-Jan Schwitters - violoncelle, Michel Maldonado – contrebasse

Musiques additionnelles : Régis Baillet – Diaphane

Création lumière : Denis Chapellon

Création des costumes : Josy Lopez

Mercredi 7 mars et jeudi 8 mars à 20 heures

Durée : 1 heure

Tarifs : 5 à 35 euros

Montpellier Danse 2017-2018 www.montpellierdanse.com

Information, réservation : 0 800 600 740


Petit-déjeuner à l’Agora - rencontre avec le chorégraphe Kader Attou : mercredi 7 mars à 11 heures à l’Agora - Cité internationale de la danse / Montpellier

Tarif 5 euros, sur réservation : www.montpellierdanse.com ou 0 800 600 740