Doté d’une collection parmi les plus riches des musées de France, le musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole propose régulièrement de nouveaux accrochages dans ses salles de l’exposition permanente. Du 5 septembre au 6 décembre 2015, le musée Fabre rend hommage à Dominique Papety et à Colette Richarme en proposant aux visiteurs la découverte d’une soixantaine d’œuvres réalisées par ces deux artistes.

Montpellier : Hommages à Dominique Papety et à Colette Richarme


Hommage à Dominique Papety (1815-1849)

À l’occasion du bicentenaire de la naissance de l’artiste, le musée Fabre rend hommage à l’artiste marseillais Dominique Papety en exposant dans deux espaces du musée une trentaine de ses dessins exécutés. Dominique Papety est le seul peintre marseillais de la première moitié du XIXe siècle à obtenir le Prix de Rome. Auteur du tableau récemment acquis par le musée Fabre, Femmes à la Fontaine (1839-1840), Papety est également un dessinateur talentueux. Cet accrochage est l’occasion de découvrir les nombreuses facettes de l’artiste qui manie avec grâce le crayon, la plume et le pinceau. Des cartels développés insistent sur ses liens d’amitié avec son ami Fran&cc edil;ois Sabatier, grand mécène du musée et leur intérêt commun pour la pensée utopique de Charles Fourier. Un ensemble de dessins en galerie Bruyas présente deux séries autour de vies de saint entrant en résonance avec les collections du musée. 

Accrochage présenté en Cabinet Bruyas (salle 31) et Cabinet Canonge (salle 41).

Dans le cadre du dimanche de gratuité, deux visites guidées gratuites de l'hommage à Dominique Papety sont organisées le dimanche 6 septembre 2015 à 15h et à 16h.


Hommage à Colette Richarme (1904-1991)

Le don en 2011 au musée Fabre, par les filles de l’artiste, de quatre-vingts œuvres, dont une trentaine est présentée aujourd’hui salle Jean Hugo (44), illustre différents moments et aspects de la carrière de Colette Richarme. Développant une œuvre picturale et graphique entre figuration et abstraction, elle participe à de nombreuses expositions collectives ou monographiques, à Paris et dans l’Hérault.

Née à Canton (Chine), elle arrive en France en 1913 à la mort de son père. Elle se forme à Paris entre 1935 et 1937, en particulier dans l’atelier Brayer où elle y rencontre Louise Bourgeois. L’artiste s’installe à Montpellier en 1937 à ‘la Vignette’ et développe sa pratique au contact de la lumière du Midi. Pendant la Seconde guerre mondiale, elle déploie une intense production graphique, inspirée de ses lectures, en particulier celles de Stéphane Mallarmé. À la fin des années 1940, elle entame un important travail sur le motif, petites gouaches réunies en carnets ou regroupées en portefeuilles, témoignages sur le quotidien du littoral héraultais (Palavas, Sète, Le Grau du Roi). Les années 1970 seront également une période intense de création où elle s’intéresse aux mutations modernes de Montpellier et du paysage : la série consacrée aux tours de la Paillade est à ce titre exemplaire.

Des interventions sonores de l’artiste seront diffusées en salle d’exposition.


Informations pratiques :

Accès : Musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole
39, boulevard Bonne Nouvelle – Montpellier
Accès Tramway Lignes 1, 2, 4 – arrêt « Corum »

Horaires d’ouverture : du mardi au dimanche de 10h à 18h