« Claude VIALLAT dessins », un livre œuvre d’art aux Éditions Ceysson

 

« Ce qui me fascinait dans le dessin, c’était l’extrême simplicité de ses moyens : un support quelconque et un bout de fusain/charbon ou de mine. Il y avait là quelque chose de quasi originel puisque chacun peut s’emparer de tels moyens. Historiquement, le dessin accompagne l’histoire de l’homme. »

Claude Viallat


La nouvelle publication des Éditions Ceysson est consacrée à une partie méconnue du talent de Claude Viallat, le dessin. Si l’artiste a exposé des dessins en lien avec la tauromachie, les dessins qui l’ont accompagné tout au long de son parcours n’ont pas fait l’objet d’une étude ou d’une exposition. Le livre Claude VIALLAT dessins offre le croisement de regards d’experts sur l’art graphique de ce peintre moderne dont le nom reste associé à la « forme-Viallat ». Pour cet ouvrage, quatre cents dessins sur près de soixante ans ont été sélectionnés. Le livre sous coffret est lui-même une œuvre d’art : il fait nôtres les dessins présentés sur des feuilles de qualité au toucher agréable, tout en dévoilant la créativité graphique de Viallat.


Les dessins, une œuvre à découvrir

Claude Viallat est né à Nîmes, en 1936, où il vit actuellement, il a passé son enfance à Aubais, dans le Gard. Il est membre fondateur du groupe Supports-Surfaces. Il explore différents matériaux autour d’une même forme semblable à un osselet, il s’agit d’une empreinte d’éponge découverte en 1966, pendant ses activités de peinture. Claude Viallat dont la renommée est internationale a été exposé régulièrement dans le Languedoc, sa région d’origine, et l’été 2014 au Musée Fabre de Montpellier. Avec la publication de cet ouvrage Claude VIALLAT dessins, c’est tout un pan de l’œuvre de Claude Viallat qui est mis en lumière. Le livre permet un approfondissement de l’œuvre graphique de Viallat par des analyses, un entretien et la présentation de quatre cents dessins aux thèmes variés et à la richesse iconique étonnante. Chaque page est une invitation à l’imaginaire et à la découverte de la créativité de Viallat. Il y a même une reconstitution de papiers de boucherie, avec les dimensions originales, sur lesquelles Viallat avait dessiné. Philippe Piguet, un des auteurs du livre, observe que la peinture et le dessin de Claude Viallat s’animent d’une approche commune : « La même rapidité d’exécution, la même détermination à occuper l’espace, la même complicité avec les matériaux. Où le dessin gagne sa singularité, c’est dans l’usage quasi univoque du noir et du blanc, dans une diversité iconique inattendue, dans la concentration du motif. » Pour l’artiste, le dessin est en amont de toute forme de création. Par le livre Claude VIALLAT dessins, on suit l’artiste pendant sa jeunesse, dans les années 60, 70 jusqu’à aujourd’hui.


Au fil d’un parcours

L’approche de l’œuvre graphique est chronologique, les dessins sont regroupés par périodes autour d’une thématique. Les années 50 sont les années d’apprentissage, il fait notamment des portraits, ceux de ses parents. Nous sommes dans le figuratif, la couleur est déjà là. Claude Viallat traduit des émotions par les traits et les ombres du visage. Avec le personnage de Don Quichotte, en noir et blanc, le dessin se montre narratif. La période du service militaire en Algérie est sombre, c’est la série « goyesque ». On remarque une tension des visages, des masques étranges, des lames... L’angoisse transparaît par les titres des dessins : Silence, on nous épie, Maudit sommeil. La thématique du nu est dans la simplicité avec du crayon sur papier. Claude Viallat se sert du plein et du vide, il esquisse parfois et laisse entrevoir des univers différents. Son œuvre est inventive, Viallat joue comme pour la peinture avec les couleurs et passe à la « défiguration » pour explorer un dessin moderne. L’empreinte apparaît, et tout un chapitre est consacré à la « forme-Viallat ». Entre 1966-1967, elle semble hésiter. Puis, Viallat se l’approprie et propose des dessins à partir de cette forme. La partie consacrée aux taureaux est importante ; ce sont les seuls dessins qui ont fait l’objet d’une exposition. Le livre présente également des dessins d’objets en continuité avec l’œuvre abstraite de Claude Viallat. Le dessin préparatoire se fait « schéma » avec des notes écrites, il révèle les accrochages du peintre, des traces de son travail.


Le dessinateur Claude Viallat est en recherche constante d’expérimentations, de découvertes. Les sujets sont variés car il est un artiste inspiré, ce peut être une vague, un nœud, la tauromachie... Pour ses dessins, il ose tout : utilisation de la bougie, photocopieuse, collages, papiers brûlés, mercurochrome, différents supports et matériaux. L’ouvrage permet de mieux saisir l’œuvre de Viallat dans son ensemble. Les dessins sont complémentaires à la peinture, ils s’inscrivent dans une continuité esthétique, tout en développant par certains aspects une évolution propre. Cette première synthèse de l’œuvre graphique de Viallat sera probablement le sujet d’une exposition.

Fatma Alilate

Claude VIALLAT dessins, collection Modernes - Ceysson Éditions d’Art

Auteurs : Philippe Piguet, Bernard Ceysson

Direction éditoriale : Pierre Manuel

Coordination éditoriale : Chloé Billon-Grand, Nastasiea Hadoux

Format : 270 x 300 mm / Ouvrage relié en coffret

ISBN : 978-2-916373-80-5  - 408 pages – Prix : 120 euros – Parution Mars 2017

L’ouvrage Claude Viallat dessins est imprimé sur un papier non couché blanc naturel 150 gr/m2, parfaitement adapté à la reproduction de dessins. La couverture est composée d’un carton de 3 mm d’épaisseur sur lequel est contrecollée une toile de couleur bleue. La forme-Viallat est reproduite au fer à chaud sur la première de couverture. Le titre est gaufré en creux et marqué en noir. L’ouvrage est présenté dans un étui en carton de 3 mm d’épaisseur recouvert d’un papier offset 140 gr/m2 de couleur rouge.

www.ceysson.com